Francis Rol-Tanguy, Monsieur Fessenheim, se rendr à la centrale nucléaire demain

Publié le Mis à jour le
Écrit par R.H, avec AFP
Francis Rol-Tanguy, nouveau délégué interministériel chargé de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim
Francis Rol-Tanguy, nouveau délégué interministériel chargé de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim

Francis Rol-Tanguy, nommé délégué interministériel chargé de la fermeture de la centrale nucléaire alsacienne de Fessenheim se déplacera à la centrale vendredi. Les élus verts réagissent

Alain JUND et Alison OBER, porte-parole d’Europe Ecologie les Verts Alsace se réjouissent de cette venue.

Selon les élus verts, Francis Rol-Tanguy est chargé de coordonner à la fois le processus technique, énergétique et social de la fermeture de la plus vieille centrale nucléaire de France. Il est également missionné pour organiser la reconversion du site (démantèlement, projet industriel, emplois et activités).
C’est une première étape d’un engagement renouvelé du Président de la République de fermer cette centrale avant la fin de l’année 2016.
La présence de M. Fessenheim sur le site dès cette semaine confirme l’importance accordée par le gouvernement à cet engagement afin qu’il se concrétise dans les meilleurs délais.

Europe Ecologie Les Verts Alsace accueille très favorablement la mise en route du processus opérationnel de l’arrêt de la plus vieille centrale de France.
Elle est demandée depuis tant d’années par des centaines d’élus, des dizaines de communes et la population en général qu’elle soit alsacienne, badoise ou bâloise.
Les écologistes seront, plus que jamais, vigilants :
  • Sur le calendrier afin que cette fermeture soit effective au plus tard fin 2016,
  • Sur la transition énergétique et les renouvelables mais également sur la sobriété et l’efficacité énergétique,
  • Sur l’emploi afin que le plan de reconversion et la politique énergétique maintiennent et développent les emplois

La fermeture de la centrale fera de notre région la pionnière et le modèle pour la sortie progressive du nucléaire – un nouvel atout pour la marque Alsace !Les élus écologistes vont, dans les tous prochains jours, solliciter Francis Rol-Tanguy pour lui faire part de leurs propositions.

Rappel des faits

Le Conseil des ministres a entériné mercredi la nomination du haut fonctionnaire Francis Rol-Tanguy, comme "délégué interministériel chargé de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim" (Haut-Rhin), a annoncé le ministère de l'Ecologie.
Le nouveau "Monsieur Fessenheim" ne souhaite pas s'exprimer publiquement sur sa mission, avant sa première visite sur le site de Fessenheim, qui devrait avoir lieu dès vendredi.

Haut fonctionnaire de 59 ans et fils du grand résistant communiste Henri-Rol Tanguy, le nouveau "M. Fessenheim" a notamment été directeur de cabinet du ministre des Transports Jean-Claude Gayssot (PCF) entre 1997 et 2000. Cet ingénieur des Ponts et Chaussées a également été directeur général délégué du fret à la SNCF (2000-2003), et Directeur régional de l'Équipement d'Île-de-France de 2003 à 2007, avec titre de préfet.
Cette proximité personnelle et familiale avec le PCF a joué dans sa nomination, selon une source proche du dossier, le gouvernement souhaitant donner des gages aux syndicats de la plus vieille centrale nucléaire en activité en France, dont François Hollande a annoncé la fermeture pour 2016.

UN ACCORD AVEC EDF

Son poste a été officiellement créé par un décret paru mercredi au Journal Officiel. Ce délégué interministériel, dont la création avait été annoncée mi-octobre, "est chargé de préparer et de coordonner (...) les opérations nécessaires à la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim et à la reconversion du site", selon ce décret daté du 11 décembre. Pour ce faire, il devra conduire en lien avec l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN),
la négociation d'un protocole d'accord avec EDF, l'exploitant de la centrale. Cet accord devra porter sur "les conditions juridiques, techniques, économiques et sociales de la fermeture", "les conditions de démantèlement de l'installation", "les modalités d'accompagnement des salariés" et "les modalités de participation d'EDF concernant l'avenir du bassin de vie et d'emploi de Fessenheim".

QUEL IMPACT POUR LA FERMETURE ?

Le délégué a également pour mission d'élaborer un "plan permettant d'assurer l'équilibre du réseau (d'alimentation électrique) local, national et, le cas échéant, transfrontalier". En ce qui concerne l'aspect reconversion du site, le délégué devra élaborer une "stratégie globale" prenant en compte l'impact direct de la fermeture sur l'ensemble des activités économiques locales.
La centrale nucléaire alsacienne, mise en service en 1977, emploie 800 agents EDF et 250 prestataires. La fermeture de ses deux réacteurs de 900 mégawatts avait suscité une grande inquiétude locale, ainsi qu'au sein des syndicats, CGT en tête. L'exécutif avait annoncé mi-septembre la nomination d'une personnalité qualifiée pour mener la concertation. La nomination de M. Rol-Tanguy avait été dévoilée par la ministre de l'Energie Delphine Batho la semaine dernière.

Le communiqué du ministère de l'écologie

Communiqué ministère


Voir le décret :

Décret Fessenheim


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.