Ardennes : les collèges du Chesne et de Buzancy ne fermeront pas

La mobilisation des parents et des élus locaux a payé. Le recteur vient d'annoncer un sursis : les deux collèges ne fermeront pas à la rentrée prochaine.

Le 30 janvier dernier, une centaine de personnes se sont mobilisées au Chesne. En guise de symbole, ils ont brûlé une poupée de chiffon symbolisant l'inspecteur d'académie
Le 30 janvier dernier, une centaine de personnes se sont mobilisées au Chesne. En guise de symbole, ils ont brûlé une poupée de chiffon symbolisant l'inspecteur d'académie © France 3 Champagne-Ardenne
Les deux collèges devaient fermer à la rentrée de septembre 2013. Les élèves du Chesne auraient été regroupés à Vouziers, ceux de Buzancy à Grandpré. Une décision qui avait suscité l'inquiétude et la colère des parents d'élèves, de la population des communes concernées et des élus locaux (voir ci-dessous notre reportage lors de la manifestation au Chesne le 30 janvier dernier).

Face à leur mobilisation, le recteur a finalement annoncé lors d'une réunion mardi 5 février que ces fermetures ne seraient pas mises en vigueur, du moins pas à la rentrée prochaine. Il faut dire que face à lui, les opposants à ces regroupements de collège étaient venus en nombre : plusieurs maires, un député, un sénateur et cinq conseillers généraux.


Le recteur d'académie était l'invité du 12/13 : il a expliqué sur notre plateau pourquoi il songeait à regrouper des collèges ardennais et pourquoi ce regroupement ne se ferait finalement pas dès la rentrée prochaine


Selon les parents d'élèves, ce sont leur mobilisation et celle des élus locaux qui ont permis d'obtenir ce sursis
Ci-dessous notre reportage lors de la mobilisation au Chesne le 30 janvier 2012


Retrouvez ici la page facebook des opposants à la fermeture du Collège de Le Chesne




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation social