• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

“14, des armes et des mots” : Arte tourne en Alsace un docufiction sur la première guerre mondiale

© F3 Alsace
© F3 Alsace

Arte a choisi l'Alsace pour tourner 8 épisodes d'un documentaire-fiction sur la première guerre mondiale. Diffusion au printemps 2014, à l'occasion du 100ème anniversaire du déclenchement de la Grande guerre.

Par AFP

Filmer la Grande Guerre de 1914-1918 vue à travers une multitude de journaux intimes: c'est le pari d'un nouveau docufiction coproduit par plusieurs chaînes internationales, dont le tournage vient de commencer en Alsace.
Initié par Arte, la chaîne culturelle franco-allemande, et les télévisions publiques allemande ARD et autrichienne ORF, le projet "14, des armes et des mots" associe au total 17 chaînes, pour la plupart européennes, dont la BBC.


14 destins réels

"Ce n'est pas la première série documentaire sur la Grande Guerre", a reconnu l'auteur, Yury Wintenberg, lors d'un point de presse jeudi en marge du tournage à Strasbourg. "Mais c'est la première fois qu'on multiplie les perspectives", à travers 14 destins réels, de huit nationalités différentes,
pour la plupart inconnus, et des images d'archives souvent inédites.

Parmi les journaux intimes sélectionnés figurent ceux de trois enfants et de cinq femmes afin de ne pas se focaliser sur l'aspect purement militaire du conflit, a-t-il souligné.
En tournant avec des acteurs français, allemands, britanniques, italiens ou russes, qui jouent dans leur langue maternelle, "cela produit une image mosaïque d'un conflit mondial", s'est réjoui le réalisateur, Jan Peter.

Une histoire ancrée dans le quotidien

Le film alterne dans l'ordre chronologique du conflit des témoignages d'inconnus comme
  • un couple d'agriculteurs français dont le mari est mobilisé au front
  • une infirmière écossaise
  • des témoins plus célèbres, comme l'artiste allemande Käthe Kollwitz, et les écrivains allemand Ernst Jünger ou britannique Charles Edward Montague.
L'idée était de "raconter ensemble une histoire", fondée sur des faits et des paroles réels, et ancrée dans la vie quotidienne des témoins de ce conflit majeur, a souligné l'un des producteurs, Gunnar Dedio.

Durant quatre ans, un réseau d'historiens internationaux a été associé aux préparatifs, qui ont nécessité la consultation de plus d'un millier de journaux intimes et recueils de correspondances, ainsi que la numérisation d'une masse d'archives visuelles tirées de fonds privés jusqu'ici souvent inédites.
Après l'Alsace, le tournage aura lieu au Canada où seront reproduites les terribles batailles de tranchées.

Dotée d'un budget de quelque cinq millions d'euros, la série sera diffusée à partir du printemps 2014 à l'occasion du centenaire de la Grande Guerre.

Reportage tournage Arte 1ère guerre
Le reportage de Marie Heidmann et Philippe Dezempte Interviews : Jan Peter, Auteur et réalisateur / Laurent Duret Co-producteur, "Les Films d'ici"



Sur le même sujet

La sortie du Fioul en question

Les + Lus