• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Un radar a été incendié prés de Rouffach la nuit dernière comme de nombreux autres en France

Le radar de Rouffach, sur la RN 83, vandalisé dans la nuit de mardi à mercredi. / © F3 Alsace
Le radar de Rouffach, sur la RN 83, vandalisé dans la nuit de mardi à mercredi. / © F3 Alsace

C’est le radar automatique placé sur la RN83 à la hauteur de Rouffach, dans le sens Colmar-Belfort qui  a été calciné dans la nuit de mardi à mercredi. Les pompiers sont intervenus à 2h20. Des pneus incendiés ont été retrouvés tout prés.

Par Claude Lepiouff

Dans le Bas-Rhin, six radars fixes ont été détruits durant le week-end, dont un par incendie, selon la préfecture.

DMCloud:126195
Un radar a été incendié prés de Rouffach la nuit dernière
Le reportage de Claire Schaffner, Antje Stahlschmidt et Esthel Horrenberger.


La Bretagne championne des feux de radar

Depuis dimanche, date à laquelle 44 radars vandalisés (sur 109) étaient recensés en Bretagne, quatre nouveaux radars ont été pris pour cible, portant le chiffre à 48 radars vandalisés, dont plus de la moitié sont hors service. A environ 30.000euros le radar, la facture s'alourdit de jour en jour pour le contribuable avec rien qu'en Bretagne plus d'une vingtaine de radars totalement détruits.

Pour l'instant, en Bretagne, seules trois personnes ont été interpellées, dans la nuit de samedi à dimanche, alors qu'elles s'apprêtaient à détruire un radar automatique à Saint-Jean-de-Vilaine (Ille-et-Vilaine). Elles ont été placées sous contrôle judiciaire. Remises en liberté, elles comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Rennes début décembre.

L’incendie se propage partout en France

Ailleurs dans l'ouest de la France, deux radars ont été détruits en Loire-Atlantique dans la nuit de dimanche à lundi tandis que deux autres ont fait l'objet de tentatives de vandalisme dans ce département et un autre en Mayenne.

Depuis dimanche, un radar a aussi été dégradé dans le Loir-et-Cher, un autre vandalisé dans le Calvados et deux en Seine-Maritime.

Selon un recensement non exhaustif effectué par les bureaux de l'AFP, d'autres radars ont été la cible de vandales partout en France depuis ce week-end, parfois de simples tags ou coups de peinture sur l'optique des appareils, mais aussi des destructions ou des tentatives de destruction à l'aide de pneus incendiés comme à Vouziers (Ardennes), Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) ou dans les Vosges où deux radars ont été brûlés et deux autres dégradés durant le week-end.

"C'est la première fois que des radars sont brûlés dans les Vosges, jusqu'à présent c'était des dégradations mineures, comme des tags", ont indiqué les gendarmes du département.

Dans le Bas-Rhin, six radars fixes ont été détruits durant le week-end, dont un par incendie, selon la préfecture.

Deux autres radars ont été recouverts de peinture en Haute-Saône, et deux dans le Doubs. Trois radars et une borne écotaxe ont aussi été détruits en Isère et deux autres bornes écotaxe ont été incendiées dans la Loire dans la nuit de lundi à mardi.

Dans l'Aveyron, les pompiers ont dû éteindre l'incendie d'une borne lundi soir, près de Séverac-le-Château.

Pour situer tous les radars de France.

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus