• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

La technique du non-labour

Le début de l'hiver est la période la plus propice au labour. A côté des pratiques traditionnelles, il existe aussi une technique appelée non-labour, utilisée surtout dans le Nord et le Sud de l'Alsace : une méthode plus anarchique mais qui permet à la matière organique de se développer davantage.

Par Claire Peyrot

Quand il pratique le non labour, l'agriculteur laisse des résidus, des racines avec son tracteur.
Les disques de l'engin ne tassent pas le terrain, ils mélangent le sol au nom de la biodiversité.
Pour ce faire, il faut des tracteurs spéciaux, plus légers pour ne pas tasser la terre.

DMCloud:136739
A Kappelen, la technique du non-labour
Le reportage de V. Arnould, V. Lemiesle et A. Ahmed. Interviews de Alain Rosenblatt, Exploitant agricole - Adepte du non-labour, François Alves, Technicien agricole pour la chambre d'agriculture d'Alsace

Au bout de 3 à 10 ans, le non-labour présente de nombreux avantages :
  • Réduction de l'érosion
  • Amélioration de l'activité biologique
  • Amélioration de la portance
  • Moindre remontée des cailloux
  • Limitation de la battance
  • Amélioration de la structure
  • Augmentation de la porosité 
  • Meilleure pénétration de l'eau dans le sol
En savoir plus sur le non-labour

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus