ASNL-FC Metz à huis clos : les supporters de Nancy s'organisent

L'ASNL à l'entrainement le 10 janvier 2014 / © F3Lorraine
L'ASNL à l'entrainement le 10 janvier 2014 / © F3Lorraine

Les supporters de l'ASNL ne veulent pas d'un match à huis clos. Leur grogne s'amplifie et gagne les réseaux sociaux. Une page "Pour que Nancy-Metz en L2  se joue avec ses supporters à Picot" a été crée. Elle compte à ce jour plus de 6700 fans.

Par Didier Vincenot

La décision de la LFP

Le 16 janvier 2014, la commission de discipline rend la décision suivant, suite aux incidents du match Metz-Nancy : 


8e journée : FC Metz – AS Nancy-Lorraine du 24 septembre 2013
Comportement des supporters du FC Metz et de l’AS Nancy-Lorraine :

Réunie le 3 octobre 2013, la Commission avait décidé de placer le dossier en instruction. Réunie le 5 décembre 2013, la Commission, après audition de l’instructeur désigné et des représentants des deux clubs, avaient mis sa décision en délibéré dans l’attente d’éléments supplémentaires.
Reprenant son délibéré, la Commission, au vu de la gravité des faits, et notamment de l’utilisation par les supporters de l’AS Nancy-Lorraine de très nombreux engins pyrotechniques dont certains jetés sur la pelouse ayant entraîné à deux reprises l’interruption du match, décide de sanctionner l’AS Nancy-Lorraine d’un match à huis-clos sur le prochain derby (26e journée de Ligue 2).
Par ailleurs, la Commission sanctionne le FC Metz, en sa qualité de club organisateur, suite à l’utilisation par ses supporters d’engins pyrotechniques et de jets d’objets, d’une amende de 20.000€.


Décision qui, évidemment, ne passe pas, que ce soit du côté de l'ASNL que des supporters, pas vraiment ravis de rater ce moment très particulier que constitue le derby, avec en filigrane une possible revanche sportive qui enflammerait Picot.

D'autant que la décision embarrasse les dirigeants des deux clubs, et oblige le président du FC Metz, Bernard Serin, à publier une mise au point.

Une réunion de sécurité a eu lieu le vendredi 20 septembre 2013 à la Préfecture de Région, en présence notamment des directeurs de la sécurité de chacun des deux clubs. Au cours de cette réunion, la responsabilité de chacun des deux clubs et des forces de police des deux départements a été précisément fixée. Bernard Serin, président du FC Metz.


Les supporters nancéiens soutiennent l'action des dirigeants de l'AS Nancy Lorraine, " qui vont s'employer à utiliser toutes les voies de recours".

Une action est alors lancée sur les réseaux sociaux. Histoire de visualiser la mobilisation, qui ne se fait pas attendre. Mais également d'influer sur les diverses instances d'appel, qui devront statuer sur une sanction étonnamment sévère.

Une pétition en ligne vient d'être lancée : ICI
 

Les "formidables supporters de l'AS Nancy Lorraine" chers à Gérard Parentin se mobilisent en masse pour sauver le derby. / © France Télévisions
Les "formidables supporters de l'AS Nancy Lorraine" chers à Gérard Parentin se mobilisent en masse pour sauver le derby. / © France Télévisions



Supporters qui ne veulent pas être privés de la fête du football qu'est le derby, par la faute d'une poignée d'énergumènes messins et nancéiens, qui ne méritent sans doute pas le titre de "supporters".

Sur le même sujet

Les + Lus