JO de Sotchi : c'est fini pour le snowboardeur alsacien Sylvain Dufour

Le snowboarder alsacien Sylvain Dufour a été éliminé samedi en huitième de finale de la première épreuve olympique de slalom parallèle de snowboard et a complètement manqué ses Jeux de Sotchi, où il faisait partie des favoris.

Le Français, déjà sorti dès les huitièmes de finale mercredi en slalom géant parallèle, avait remporté cet hiver la Coupe du monde de slalom parallèle, qui a fait ses débuts olympiques aux JO-2014.
Dixième temps de qualifications "un peu ratée", Dufour a été dominé au premier tour du tableau final par le Suisse Nevin Galmarini, qui avait décroché la médaille d'argent de slalom géant parallèle au Parc Extrême de Rosa Khoutor.
L'Alsacien de 31 ans est parti à la faute en première manche dans le parcours bleu et a manqué une porte. Il s'est élancé en seconde manche dans le parcours rouge avec un retard de pénalité de 1 sec 12/100 qu'il n'a jamais été en mesure de rattraper. Il a de nouveau raté une porte dans le bas du tracé après une erreur et a fini sur une disqualification.
"On n'a pas eu des tracés aussi droits de la saison et j'ai un gros manque d'aisance sur ce genre de tracé qui vont tout droit, je manque d'engagement, a indiqué Dufour. Techniquement, c'était vraiment fade, il n'y avait aucun changement de rythme. D'habitude, c'est sur les parties techniques que je peux prendre de l'avance. Le traceur était un Suisse et il a tracé pour ses coureurs, c'est normal."
En slalom parallèle, les concurrents s'affrontent en un contre un dans deux tracés identiques mais en faisant des virages plus courts et plus serrés qu'en slalom géant parallèle, sur une piste moins longue.
Dufour, actuellement deuxième de la Coupe du monde de snowboard parallèle (slalom géant + slalom), faisait partie des favoris dans les deux épreuves mais n'a clairement pas été à la hauteur, même s'il avait la malchance de tomber sur le futur champion olympique Vic Wild en slalom géant parallèle.
"J'ai clairement « queutté » les Jeux, a-t-il admis. J'ai pris une claque après le géant (mercredi). Je suis déçu mais ce n'est pas la fin du monde, je vais essayer de penser à autre chose. Je fais quand même une saison correcte (trois podiums en Coupe du monde dont deux victoires, ndlr), j'ai d'autres satisfactions. Je serai là dans quatre ans en Corée du Sud (aux JO-2018)."
Sylvain Dufour, qui avait terminé avec le 10e temps des qualifications, était opposé au Suisse Nevin Galmarini pour une place en quart de finale de cette nouvelle épreuve du programme olympique.

"Je ne suis pas bon, je n'étais pas là" a déclaré l'Alsacien au micro de France Télévisions. "Ca me fout les boules de ne pas aller plus loin. Il m'a manqué de vrais virages. Ce tracé allait tout droit, il fallait créer de la vitesse, je préfère quand ça tourne. En plus, j'ai mal géré le mec derrière moi."
"Une seconde 12 [de pénalité au départ de la seconde manche, ndlr], sur ce tracé c'est impossible" a ajouté Sylvain Dufour.

durée de la vidéo: 01 min 48
Fin de l'aventure pour Sylvain Dufour aux JO de Sotchi


durée de la vidéo: 00 min 21
Interview Sylvain Dufour



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport