• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Municipales : avec le panneau “Strossburi” à Strasbourg, un jeune particulier veut sensibiliser les candidats à l'alsacien

© C. Laemmel
© C. Laemmel

Strasbourg, un jeune particulier a décidé de défendre la cause de l'alsacien à l'approche des municipales en installant à l'entrée de la ville, un panneau "Strossburi" désignant la métropole en dialecte régional, a-t-on appris lundi auprès de l'intéressé.

Par

Par son geste, Rémy Berson, 22 ans, mécanicien poids lourds de profession, entend sensibiliser les candidats à la mairie de Strasbourg sur la "nécessité" d'après lui, "d'intégrer la généralisation de panneaux bilingues" à l'entrée ou à la sortie de l'agglomération. Le jeune particulier a accroché son panneau samedi à un poteau à la sortie d'un tunnel à Strasbourg en direction de l'Allemagne. L'écriteau qui affiche "STROSSBURI" en lettres capitales encadrées d'un rectangle rouge, indique aux automobilistes leur entrée dans l'agglomération strasbourgeoise.

Il demande également aux candidats d'adopter la charte européenne des langues régionales et minoritaires, à l'image des communes alsaciennes de Saverne et Mulhouse. A Strasbourg, les noms de nombreuses rues du centre-ville sont déjà déclinées en alsacien, mais les panneaux bordant l'agglomération désignent Strasbourg uniquement en français.

Le jeune homme qui a signalé son action sur sa page Facebook s'est félicité d'avoir reçu "pas mal de réactions positives" émanant notamment d'associations favorables au bilinguisme. Bien que d'origine strasbourgeoise, il ne parle pas le dialecte mais affirme être en train de l'apprendre. La mairie de Strasbourg, dirigée par le socialiste Roland Ries, a souligné qu'"en tout état de cause", le maire sortant, candidat à un second mandat, était "favorable à la dénomination bilingue".

Sur le même sujet

La réaction de Maître Weltzer

Les + Lus