Alsace : accident de manège à Didiland, deux fillettes de la MJC de Gandrange sérieusement blessées

Les deux enfants âgées de 11 ans ont été blessées vendredi 9 mai 2014 dans le grand huit du Parc d'attraction de Morsbronn-les-Bains (67). Le manège a été placé sous scellés par les gendarmes. Une enquête a été ouverte. Les jeunes victimes participaient à une sortie de la MJC de Gandrange (57).

L'accident s'est produit lorsque la chaîne de tractage des wagons a lâché dans l'une des montées du grand huit Cyclon Coaster du parc familial alsacien.
L'accident s'est produit lorsque la chaîne de tractage des wagons a lâché dans l'une des montées du grand huit Cyclon Coaster du parc familial alsacien. © France 3 Lorraine
Deux fillettes de 11 ans ont été blessées vendredi 9 mai 2014 dans l'après-midi dans un accident de grand huit au parc d’attractions pour enfants Didiland à Morsbronn-les-Bains (Bas-Rhin). Les deux victimes ont été hospitalisées à Strasbourg en raison d’une « suspicion de traumatisme crânien », a précisé la gendarmerie. Elles venaient de Moselle avec une soixantaine d'enfants, participant à une sortie loisirs proposée par la MJC de Gandrange (Moselle).

Le choc a été « assez violent » d’après les gendarmes, mais « les enfants vont bien » et devaient sortir de l’hôpital ce soir selon leurs parents a déclaré l’un des responsables du parc d’attractions, qui n’a pas souhaité être nommé. Deux autres fillettes qui étaient à bord du même wagonnet sont choquées mais indemnes.

Vers 15 h, alors que leur wagonnet était au sommet du grand huit, la chaîne de tractage a déraillé, provoquant une glissade en arrière « à toute vitesse » de la voiture, qui en a heurté une autre, vide, à une dizaine de mètres en contrebas, selon les premières constatations de l’enquête.

Les gendarmes ont placé sous scellés le manège où l’accident s’est produit pour les besoins de l'enquête. Il s’agit d’une nouvelle attraction, le Cyclon Coaster, qui fonctionnait depuis le 12 avril, date de la réouverture du parc, fermé en hiver.

Le reste du parc d’attractions reste ouvert au public.


Un expert va être mandaté la semaine prochaine pour déterminer les causes exactes de l’accident.

Ce n’est pas un manège d’occasion mais un tout neuf que nous venions d’acheter, comme quatre autres nouveaux manèges. Jene comprend pas la raison de l’accident." Le responsable du parc d'attraction.


« Toutes les règles de sécurité ont été vérifiées. Le manège a été contrôlé avant l’ouverture du parc par la société Socotec, qui nous a assurés de son bon fonctionnement », a-t-il ajouté.

durée de la vidéo: 01 min 36
accident Didiland
durée de la vidéo: 00 min 45
Réaction Directrice MJC accident Didiland



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers