Biennale Internationale de l'Image, des photos d'ici et d'ailleurs

Depuis le 3 mai 2014, la 18e édition de la Biennale Internationale de l'Image a ouvert ses portes. Cette année, des photographes de renom ou des jeunes talents se sont retrouvés autour d'un seul thème, « ailleurs ». Une exposition et plein d'autres manifestations à découvrir jusqu'au 18 mai.

Pascal Lallement - les puissances de derrière l'air.
Pascal Lallement - les puissances de derrière l'air. © France 3 Lorraine
Pour cette 18e édition, la Biennale Internationale de l'Image a pris ses quartiers sur le site industriel d'Alstom, rue Oberlin à Nancy. Derrière cette structure de briques et de fer, soixante-dix artistes exposent leurs œuvres du 3 au 18 mai 2014.

Du génie aux jeunes prodiges :

Parmi les exposants, des photographes réputés tels le français Michel Lagarde ou le coréen Yi Wang-Gyo. À leurs côtés, des artistes belges, britanniques ou grecs. Photographes réputés ou jeunes talents, tous se retrouvent autour d'un même thème, "ailleurs".

Des événements dans toute la Lorraine :

En plus des cinquante-huit expositions, la Biennale propose des débats, des conférences ou encore une bourse au photos. Et pour rendre ce 4e mois de la photographie accessible à tous les Lorrains, la manifestation s'étend à toute la région. Une partie de l'exposition est visible à l'Arsenal de Metz, à Thionville où à Remiremont jusqu'en juin. Les détail du programme sont à retrouver sur leur site internet.

Cela fait plus de trente ans que la Biennale Internationale de l'Image offre aux Lorrains quelques semaines dédiées à l'art de la photographie. Les organisateurs espèrent dépasser la quarantaine.

Visite de l'exposition en photos : 

Le prix de l'entrée est à 4 euros. Un tarif préférentiel de 2 euros est accordé aux scolaires et aux étudiants. Pour les bénéficiaires du RSA, les chômeurs et les moins de 12 ans, c'est gratuit.
Le prix de l'entrée est à 4 euros. Un tarif préférentiel de 2 euros est accordé aux scolaires et aux étudiants. Pour les bénéficiaires du RSA, les chômeurs et les moins de 12 ans, c'est gratuit. © France 3 Lorraine
© France 3 Lorraine
Encadrés par des piliers de fer, les "illustration" d'Alain Le Quernec.
Encadrés par des piliers de fer, les "illustration" d'Alain Le Quernec. © France 3 Lorraine
La "caravane" d'Arno Paul incite au voyage mais elle amuse aussi les plus jeunes.
La "caravane" d'Arno Paul incite au voyage mais elle amuse aussi les plus jeunes. © France 3 Lorraine
Pour Isabelle et Jean-Luc Sarrade tout est une question de point de vue. 
En s'approchant de cette installation, des milliers de pixels indiquent le génome des individus. Avec un peu plus de recul, ces petits carrés reconstituent la silhouette des visiteurs.
Pour Isabelle et Jean-Luc Sarrade tout est une question de point de vue. En s'approchant de cette installation, des milliers de pixels indiquent le génome des individus. Avec un peu plus de recul, ces petits carrés reconstituent la silhouette des visiteurs. © France 3 Lorraine
Ces Savoyards aiment se jouer de la perspective. 
Ce buste par exemple représente le profil d'Isabelle Sarrade.
Ces Savoyards aiment se jouer de la perspective. Ce buste par exemple représente le profil d'Isabelle Sarrade. © France 3 Lorraine
En changeant de perspective, la sculpture adopte les contours du visage de Jean-Luc Sarrade, le mari d'Isabelle.
En changeant de perspective, la sculpture adopte les contours du visage de Jean-Luc Sarrade, le mari d'Isabelle. © France 3 Lorraine
L'Américaine Olivia Rosenkrantz anime cette caverne de plâtre avec son installation vidéo "Auteurs de murs".
L'Américaine Olivia Rosenkrantz anime cette caverne de plâtre avec son installation vidéo "Auteurs de murs". © France 3 Lorraine
À quelques enjambées, "les jardins ouvriers des Paquis » de Jean-Charles Thomas. Une vingtaine de portraits d'hommes et de femmes photographiés dans leur jardin, râteau et binette à la main.
À quelques enjambées, "les jardins ouvriers des Paquis » de Jean-Charles Thomas. Une vingtaine de portraits d'hommes et de femmes photographiés dans leur jardin, râteau et binette à la main. © France 3 Lorraine
Au coeur du thème de cette 18 édition, Vincent Lecomte et son exposition "ailleurs d'ailleurs". Une dizaine de portraits, souvenirs de ses voyages en Asie.
Au coeur du thème de cette 18 édition, Vincent Lecomte et son exposition "ailleurs d'ailleurs". Une dizaine de portraits, souvenirs de ses voyages en Asie. © France 3 Lorraine
Palais des Congrès, ancienne imprimerie ou encore un garage. La Biennale ne cesse de déménager. En 2014, elle s'est installée sur le site industriel d'Alstom. Quand la photo rencontre l'industrie, un face à face singulier.
Palais des Congrès, ancienne imprimerie ou encore un garage. La Biennale ne cesse de déménager. En 2014, elle s'est installée sur le site industriel d'Alstom. Quand la photo rencontre l'industrie, un face à face singulier. © France 3 Lorraine
Ce jeudi 8 mai 2014, une bourse ciné-photo était organisée.  Un événement rare qui a attiré les collectionneurs.
Ce jeudi 8 mai 2014, une bourse ciné-photo était organisée. Un événement rare qui a attiré les collectionneurs. © France 3 Lorraine
© France 3 Lorraine
© France 3 Lorraine
Divers modèles d'appareils photo étaient proposés. Les prix oscillent entre 20 et 200 euros.
Divers modèles d'appareils photo étaient proposés. Les prix oscillent entre 20 et 200 euros. © France 3 Lorraine
La visite est presque terminée. Direction la sortie.
La visite est presque terminée. Direction la sortie. © France 3 Lorraine
Comme tout grand "show" qui se respecte, la Biennale offre la possibilité au public de voter pour son artiste préféré. Il suffit d'inscrire sur un papier le nom de l'intéressé et de glisser son vote dans l'urne. 
L'exposition se poursuit jusqu'au dimanche 18 mai.
Comme tout grand "show" qui se respecte, la Biennale offre la possibilité au public de voter pour son artiste préféré. Il suffit d'inscrire sur un papier le nom de l'intéressé et de glisser son vote dans l'urne. L'exposition se poursuit jusqu'au dimanche 18 mai. © France 3 Lorraine

Reportage Patrick Germain, Jean-Pierre Petitcolas et Aurore Scherschell : 
##fr3r_https_disabled##

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture archives photographie