Cet article date de plus de 6 ans

Drone non autorisé pour filmer Nancy : le lycéen condamné

Le lycéen qui avait filmé des images de Nancy à partir d'un drone, sans autorisation, a été condamné mardi 20 mai 2014 à 100 euros d'amende pour non-respect de la réglementation et à 300 euros pour mise en danger de la vie d'autrui.
© Capture d'écran.
Nans Thomas, le lycéen qui avait filmé à l'aide d'un drone et sans autorisations une séquence vidéo au-dessus et dans la ville de Nancy (54) été condamné mardi 20 mai 2014 à 100 euros d'amende pour non-respect de la réglementation et à 300 euros pour mise en danger de la vie d'autrui.

Cette condamnation validée par un juge était proposée par le parquet dans le cadre de la "procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité", sorte de "plaider coupable" à la française. 

L'affaire a été révélée quelques jours après le tournage du film lorsque le jeune homme, soutenu par la suite par de nombreux internautes, avait diffusé les images sur internet.

Ces dernières avaient provoqué de très nombreuses réactions négatives des professionnels respectant, eux, la réglementation dans l'utilisation des drones pour des prises de vues. Ces derniers dénonçaient notamment les risques pris lors du tournage à Nancy en raison de nombreux survol du public, par ailleurs non prévenu de la captation d'images.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice faits divers aéronautique