Denis Burel prend la tête de l'IRTS de Lorraine

© France 3 Lorraine
© France 3 Lorraine

Le Conseil d'Administration d'Alforeas a élu à l'unanimité Denis Burel comme président de cette association, mercredi 21 mai 2014. Ancien directeur d'établissement de structures sociales, Denis Burel succède à Yves Schléret deux jours après la démission de ce dernier. 

Par Alice Beckel

Réunis en conseil d'administration extraordinaire, mercredi 21 mai 2014, le bureau du CA d'Alforeas, association gestionnaire de l'Institut Régional du Travail de Lorraine a élu à l'unanimité Denis Burel comme président d'Alforeas.

Sortie de crise ? 

Suite à la démission d'Yves Schléret, Alforeas devait rapidement élire un nouveau président de l'association. Embourbé dans une crise profonde, l'IRTS de Lorraine a fait une demande de placement en redressement judiciaire.

En difficulté depuis plusieurs années, l'établissement endetté à hauteur de 5 millions d'euros avait tout intérêt à mettre en place la stabilité institutionnelle demandée par le président de Conseil Régional (CR). Jean-Pierre Masseret avait en effet posé cette condition en préalable à toute aide financière de la région.

Une aide de la région soumise à conditions : 

L'élection de Denis Burel est un signal conforme aux attentes de la Région. Selon nos confrères de l'Est Républicain, le CR de Lorraine se serait engagé à verser 1.050 millions d'euros à l'IRTS si les statuts de l'association étaient modifiés avant le 30 juin prochain. 

L'expérience de trente années dans le social confère à cet ancien directeur de structures médico-sociale une importante légitimité. Retraité et membre du conseil d'administration d'Alforeas depuis janvier dernier, Denis Burel a confié à l'Est Républicain que les missions qu'il avait acceptées n'étaient pas simples.

Il va falloir réformer les statuts de l'association pour les adapter au contexte actuel des centres de formation. Il faudra également travailler à l'équilibre financier sur les 3 à 5 années à venir grâce à une gestion rigoureuse." Denis Burel


L'IRTS de Lorraine ambitionne de se transformer en Hepass (haute écoles professionnelles en action sociale et de santé. Avant cette date, il va falloir remplir les exigences commandées par la Région, mais également préparer la rentrée prochaine.

Sur le même sujet

Elevage visons de Spincourt -Meuse

Les + Lus