Cet article date de plus de 7 ans

Grève SNCF à compter de ce mardi soir

Si vous devez prendre le train, prenez vos précautions... Le mouvement de grève à compter de ce mercredi entraînera des conséquences dès ce mardi soir.
© MaxPPP.
Les syndicats remettent en cause la réforme ferroviaire qui doit être examinée le 17 juin à l’Assemblée nationale. La CGT "Cheminots" et Sud Rail lancent un appel à la grève reconductible à partir du 10 juin dans la soirée.
Le préavis des 2 syndicats prévoient des arrêts de travail mardi à partir de 19h et tout le mercredi.
Dans les vosges, ils ont confirmé les débrayages. De nombreuses perturbations sont donc à prévoir pour ces 2 jours. Les usagers et les étudiants en examen ont intérêt à prendre leurs dispositions.

Le projet de loi sera discuté en première lecture à l’Assemblée les 17, 18 et 19 juin. 
Il vise à stabiliser la dette de la SNCF et à préparer l’entreprise à l’ouverture totale à la concurrence. Le projet de loi prévoit de réorganiser les forces de la SNCF et de Réseau ferré de France (RFF), qui gère le réseau.

Pour les 2 syndicats, le projet de loi causera plus de problèmes qu’il n’en résoudra. « Nous ne sommes pas contre une réforme, mais pas celle-ci, qui va vers des suppressions d’emplois, augmente les charges de travail et produit un service  qui devient minimal », défendent les délégués.

L’Unsa-ferroviaire, de son coté, a déposé une demande de concertation immédiate, avant d’envisager la grève.
Le syndicat décidera mercredi soir d’un appel à la grève ou non. 

Enfin, la CFDT refuse pour l’instant le rapport de force. Elle privilégie la négociation d’aménagements à la réforme.


Poursuite ou non de la grève ? Décision mercredi soir
Une réunion mercredi soir devra décider de la poursuite ou non de la mobilisation.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social transports sncf