Décès de la présidente des “Malgré-Elles”

© France 3 Alsace
© France 3 Alsace

Germaine Rohrbach s'est éteinte le 1er novembre à Strasbourg, à l'âge de 88 ans.

Par Caroline Moreau

Cette native de Saverne (en 1926) va voir sa jeunesse bouleversée par l'arrivée des Nazis, contrainte de passer trois années en Allemagne pendant la guerre. L'Alsacienne va se révéler être une femme de combats : dans les années 60, elle crée une section syndicale CGT dans le groupe américain de cosmétiques pour lequel elle travaille. Elle va également militer au planning familial alors que l'avortement est encore interdit en France.
Sa plus grande bataille, elle va la livrer pour obtenir une reconnaissance et une indemnisation pour ces femmes réquisitionnées comme elle en Alsace-Moselle en 1940 pour travailler en Allemagne et servir l'Armée. Elle obtiendra gain de cause en 2008 quand Jean-Marie Bockel, alors secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants, demande à la Fondation Entente franco-allemande d'André Bord d'indemniser ces femmes. Une d'autant plus belle victoire pour Germaine Rorhbach qu'elle aura obtenu cette compensation en dépit de la misogynie qui dominait dans les milieux d’anciens combattants.

Sur le même sujet

Les + Lus