l'usine Wolf liquide ses anciennes collections à la Wantzenau

Entre 7 000 et 10 000 personnes attendues ces prochains jours à la Wantzenau, sous un chapiteau aménagé. Pour une grande vente au déballage et pas n'importe quelle vente. Celle de lingerie fine de l'usine Wolf qui a trouvé là un excellent moyen de liquider ses stocks.

Par Denis Becker

Quand on crée 600 modèles de lingerie par an, forcément, on se retrouve parfois avec de la marchandise sur les bras. Cette année, ce sont d'anciennes collections : plus de 120 000 articles qui sont mis en vente à prix cassés. 

 / © Depuis cinq ans, les 150 employés de la lingerie Wolf participent à cette vente directe. D'habitude, l'entreprise passe plutôt par la grande distribution et les sites internet. L'entreprise fabrique ses 9 millions de produits annuels en Chine. Et le soutien-gorge le plus vendu en France : 1 million d'exemplaires l'an dernier.





Les prototypes sont tous créés ici. Pour l'équipe de stylistes, la vente au déballage est une bonne occasion d'avoir des retours sur les modèles des saisons passées et de préparer les nouvelles collections. 

La vente se termine jeudi soir à la Wantzenau. Les créatrices, elles, travaillent déjà sur les tendances de l'été 2016.
l'usine Wolf liquide ses anciennes collections

 

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus