Laurent Fabius de passage à Nancy

© Matthias Julliand pour F3 Lorriane
© Matthias Julliand pour F3 Lorriane

Laurent Fabius est de passage à Nancy ce 2 décembre 2014. Le ministre des Affaires Etrangères et du Développement international est venu assister à l'ouverture officielle du congrès national de l’union des métiers et des industries de l’hôtellerie.

Par Hélène Abalo

Laurent Fabius était dans l'après-midi du 2 décembre 2014 au nouveau centre des congrès du Grand Nancy. Le ministre des Affaires Etrangères et du Développement international, mais également en charge du tourisme,  est venu donner le coup d'envoi du 62ème congrès national de l’union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) .

"L'humain au cœur de nos métiers", tel est le thème de ces rencontres professionnelles qui rassembleront jusqu'au vendredi 5 décembre, des élus, des chefs d'entreprises et des responsables syndicaux.

"Je t'aime, moi non plus"

En avril 2014, l'UMIH avait interpellé le ministre sur la nécessité du tourisme pour que la France reste un pays attractif. Selon l'UMIH, les secteurs de l'hôtellerie, de la restauration, cafés, brasserie et établissement de nuit représentent 80 milliards d'euros de chiffre d'affaires dans le pays. Ces professionnels réclamaient alors d'avantage de concertation lors de prises de décisions et notamment lors des discussions récentes sur la revalorisation des taxes de séjour. 

En octobre 2014, Laurent Fabius, lors d'un déplacement au Mont-Saint-Michel, avait exhorté les professionnels à améliorer leurs conditions d'accueil des touristes étrangers.

Dans son discours à Nancy, Laurent Fabius a voulu rassurer. Il a notamment insisté sur la nécessité de simplifier les démarches administratives avec des mesures qui devraient entrer en vigueur l'année prochaine. 



Un congrès qui compte

Deux autres membres du gouvernement viendront, eux, clore les débats le vendredi 5 décembre. Carole Delga, secrétaire d’Etat en charge de l’Artisanat, du Commerce, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire et François Rensamen, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

Sur le même sujet

Quentin Bigot

Les + Lus