Réaction du maire de Strasbourg, face aux menaces de fermeture du Consulat belge

Le gouvernement belge a annoncé la fermeture de 18 ambassades et consulats par mesure d’économie, dont ceux de Lille et de Strasbourg en France,  annonce faite ce vendredi par le ministère des Affaires étrangères.

Par Denis Becker

Réaction de Roland Ries :


« J’ai appris avec inquiétude les risques de fermeture qui pèsent sur le Consulat de Belgique à Strasbourg, annoncés ce jour par Didier Reynders, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et européennes du Royaume de Belgique.

Alors que la Belgique a la Présidence du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, il est impensable que Strasbourg, ville siège du Conseil de l’Europe et du Parlement européen, voie le Consulat fermer ses portes. A l’occasion du lancement de cette présidence le 14 novembre dernier, nous avons d’ailleurs reçu Didier Reynders qui a insisté dans son discours sur le statut de capitale européenne de la Ville de Strasbourg.

A l’heure où nous renforçons la vocation européenne et internationale de notre ville au travers notamment de très nombreux projets d’envergure (Lieu d’Europe, école européenne, maison universitaire internationale…), une telle décision, si elle devait être confirmée, constituerait un signe particulièrement négatif pour Strasbourg, capitale européenne des droits de l’homme et de la démocratie et deuxième ville diplomatique de France.

Comme nous l’avons fait avec le Consulat d’Allemagne mais aussi plus récemment avec l’Institut culturel italien, nous pèserons de tout notre poids pour le maintien du Consulat de Belgique sur notre sol.

C’est ainsi que je vais écrire aux plus hautes autorités de Belgique pour que des solutions rapides et pérennes puissent être trouvées en vue de maintenir le Consulat Belge à Strasbourg. »

Sur le même sujet

Les + Lus