Vandières : la non-mobilisation des lorrains

Publié le Mis à jour le

Présentée comme une première en Lorraine, la consultation "non-engageante" sur la construction de la gare d'interconnexion TGV-TER à Vandières à quelques kilomètres de l'actuelle gare TGV de Louvigny n'a pas mobilisé les foules dimanche 1er février en matinée. elle se poursuit jusqu'à 18h.

1.670.000 électeurs sont  invités par la région Lorraine dimanche 1er février 2015 à donner leur avis : Oui ou Non à la construction d'une nouvelle gare TGV Lorraine à Louvigny en remplacement de l'actuelle existante à Louvigny. Une gare qui cette fois serait connecté aux lignes TER.

A la mi-journée, le scrutin, qui s'achève à 18h, avait attiré moins de 5% des lorrains.

Les premières estimations seront annoncées dans la soirée depuis la salle de presse installée pour l'occasion à l'Hôtel de Région à Metz (Moselle). Tous les grands élus lorrains devraient y être présents.
Les résultats définitifs seront annoncés vendredi 6 février 2015.

Le reportage à Nancy :

durée de la vidéo: 01 min 19
Consultation sur Vandières : faible mobilisation

Une consultation inattendue et évoquée sur Twitter

Un scrutin dont le résultat, à la différence d'un référendum, n'engage pas le président du conseil régional. Jean-Pierre Masseret l'a pourtant souhaité "pour avoir l'avis des lorrains", à la surprise générale, alors que rien ne l'y obligeait, le financement et la maîtrise d'ouvrage des travaux lui étant acquise.
Mais manifestement la question ne les a pas passionné.

Certains en ont toutefois fait état sur Twitter. en voici quelques exemples :

A Vandières 




Meuse


 


 


Meurthe-et-Moselle


Moselle



Vosges