Alsace : sur son skate électrique, il fait découvrir des communes sous un nouvel angle

Publié le Mis à jour le
Écrit par Flavien Gagnepain .

Caché sous le nom de Daft Rider 67, un Bas-Rhinois s'est fait connaître sur les réseaux sociaux avec ses vidéos, dans lesquelles il dévale les rues de certains villages alsaciens sur un skateboard tout-terrain. Récemment, la commune de Barr a eu droit à son clip.

Avec sa caméra à 360°, Daft Rider 67 offre une nouvelle manière de découvrir des villes et villages d'Alsace. Chaque année, il met une commune en valeur. Pour 2022, place à la ville de Barr, dans le Bas-Rhin.

Il veut rester mystérieux, derrière son casque noir et surtout son surnom Daft Rider 67. Ici, on ne parle pas de musique électronique, mais bien de "ride". Cramponné à son skate électrique, cet Alsacien enchaîne les performances : "Je faisais du skateboard dans les années 90, se souvient-il. À cette époque, c'était la mode Tony Hawk ! J'ai ensuite fait du downhill, à savoir du skate de descente."

Plus récemment, les skates électriques sont arrivés sur le marché, et ont explosé en 2017 : "J'ai créé une planche tout-terrain pour pouvoir aller en forêt. C'est aussi l'apparition des caméras à 360°, qui permettent d'absolument tout capturer en un seul passage."

Des caméras que ce directeur de e-commerce en Allemagne utilise pour réaliser des vidéos, le visage caché par un casque et un masque noir : "Mes amis ont commencé à me dire que c'était pas mal, et qu'on dirait un Daft Punk avec le casque. Alors je me suis dit 'Allez, on lance le délire'. Et le pseudo est arrivé rapidement."

En 2017, notre rider anonyme se lance dans les rues de Haguenau : "On verra bien ce que ça donne", se disait-il à l'époque. La vidéo qu'il poste sur Facebook rencontre un certain succès, à tel point qu'elle a été relayée par la mairie et l'office de tourisme de la ville : "Ils étaient super contents, et m'ont proposé de faire une deuxième vidéo pour le marché de Noël."

Depuis, une fois par an, Daft Rider 67 réalise une vidéo par été dans une commune d'Alsace : "J'ai pu faire Wissembourg, Obernai, Riquewihr, et donc Barr cette année. Avant chaque vidéo, je me balade sur Google Street View pour reconnaître les coins sympas. Si je vois du potentiel, je contacte l'office de tourisme et je leur propose une vidéo. Bien souvent, ils disent oui ", sourit-il. Il faut dire que l'Alsacien fait ses vidéos bénévolement.

A bord de sa "Moutain Board" qu'il a confectionné lui même, on le voit dévaler les rues et les vignobles de Barr, dans une vidéo deux minutes datée de la fin juillet : "J'ai du faire des repérages sur place dans les jours qui ont précédé, parce qu'il y a beaucoup de ruelles avec des sens interdits", note-t-il. 

Le rider réfléchit déjà à la vidéo de 2023. En attendant, cet adepte des sensations fortes cherche à se diversifier en se lançant dans le "wakeskate", un mélange de skateboard et de wakeboard : "Mais le skate tout-terrain n'est jamais loin. Je vais partir en vacances du côté de Bordeaux, et la planche sera dans les valises." Peut-être l'occasion d'en faire une nouvelle vidéo ? 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité