Blotzheim : élection de la plus belle femme tatouée de France le 4 mai

Les 15 candidates à l'élection de la plus belle femme tatouée de France / © Ink girl
Les 15 candidates à l'élection de la plus belle femme tatouée de France / © Ink girl

Le 4 mai, Blotzheim dans le Haut-Rhin sera le coeur du tatouage héxagonal le temps d'une élection : celle de la plus belle femme tatouée de France. Une quinzaine de candidates, une par région, pour un trône.

Par Anne-Laure Marie

C'est la troisième édition de ce concours né en 2016 : l'élection de la plus belle femme tatouée de France, et c'est à Blotzheim, au Palais Beau Bourg que ça se passe ce samedi 4 mai à partir de 18h30. "Toisième édition mais première à part entière, qui ne dépende pas de l'organisation d'un autre événement", précise Christophe Robein, le directeur de l'événement, un habitué des concours puisqu'élu Mister Alsace 2013. "Nous avons reçu environ 300 candidatures de toute la France pour n'en garder que 15", une par région, explique encore Christophe Robein qui a monté sa boîte d'évènementiel en parallèle à son travail dans le frêt express à l'aéroport de Bâle-Mulhouse.
 

La qualité des tatouages

Pas de critère d'âge pour s'incrire ni réellement de critères plastiques. La personnalité et surtout la qualité des tatouages font la différence entre les candidates qui doivent avoir au moins 30% de leur corps tatoué. Les sélections régionales se font via Facebook par le vote du public associé au choix du jury. Les 15 candidates sélectionnées s'affronteront sur le podium le 4 mai.
 

Une candidate Alsace

Une par région donc avec en plus une candidate spécifique pour l'Alsace, Sandrine Jenny. "L'an dernier, c'était à Grenoble, il y avait une candidate en plus pour Rhône-Alpes, cette année, c'est en Alsace du coup nous avons sélectionné Sandrine en plus", explique Christophe Robein.
 
Sandrine, la candidate pour l'Alsace à l'élection de la plus belle femme tatouée de France / © Ink girl
Sandrine, la candidate pour l'Alsace à l'élection de la plus belle femme tatouée de France / © Ink girl
Sandrine Jenny, 36 ans, infirmière, originaire d'Hagenthal-le-bas, ravie que le concours se passe à quelques kilomètres de chez elle.
 

Un show

"L'idée au travers de ce concours, c'est de faire changer les mentalités sur le tatouage. Les gens tatoués ne sont pas toujours bien intégrés surtout dans le milieu du travail", regrette Christophe Robein. Alors l'élection sera l'occasion de créer l'événement. Les candidates seront sur place dès le 1er mai et au programme durant quatre jours, des essayages, une collaboration avec l'école de danse rythm'n dance, un shooting photo et des répétitions. L'élection proprement dite débutera à 19h30 le 4 mai, un vrai spectacle avec concert, démonstration de pole dance et de street workout. Comme pour l'élection régionale, le public peut voter sur internet

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus