Carton plein pour les ventes aux enchères des objets postaux

Ventes aux enchères d'objets postaux
Interviews : Antoine Biache, SHPTA (Société d'histoire de la Poste en Alsace) - Philippe Lustig, Directeur de l'hotel des ventes Equipe : G. Fraize, Y. Ledig, I. Hassid-Guimier

Après la fermeture en janvier du Musée de la Communication de Riquewihr, 350 objets issus de sa collection ont été vendus aux enchères aujourd'hui à Entzheim. De vieilles boîtes aux lettres à un vélo de facteur, des morceaux de patrimoine et de mémoire, que les acheteurs se sont arrachés. 

Par A.B.

Il y avait du monde aujourd'hui à l'hôtel des ventes d'Enzheim. 350 objets aux enchères, une partie seulement des 6500 que la société d'histoire de la Poste en Alsace a collectionné depuis un demi-siècle.
Objectif : renflouer les caisses de l'association du musée de la Communication de Riquewihr qui a fermé ses portes en début d'année mais qui compte bien prendre un jour un nouveau départ.

Véritable succès
Annoncée dans la presse, les ventes d'objets postaux ont attiré des dizaines d'acheteurs. La salle était comble aujourd'hui et les prix se sont envolés. Cette ancienne boîte aux lettres en fonte est partie à 1550 euros. 
© Strasbourg enchères
© Strasbourg enchères

Plus abordables, les plaques émaillées sont parties comme des petits pains. Mais étonnamment les chars à banc jaunes aussi, ancêtre des estafettes, ou encore ce moteur de DC3 de l'aéropostale. Aquis pour quelques 4200 euros.

© G. Fraize
© G. Fraize

Les ventes auront permis de récolter plus de 60 000 euros.




Sur le même sujet

Laurent Baheux présente « 50 nuances de lion » au festival de photo de Montier-en-Der

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne