• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Coupe du monde de football: trois Alsaciens créent un site pour vous faire vivre les matchs ensemble

Les trois créateurs du site, amis d'enfance, ont travaillé sur ce projet en marge de leurs activités professionnelles, dans le seul but de créer quelque chose ensemble. Et d'offrir des moments de partage aux gens. / © DR
Les trois créateurs du site, amis d'enfance, ont travaillé sur ce projet en marge de leurs activités professionnelles, dans le seul but de créer quelque chose ensemble. Et d'offrir des moments de partage aux gens. / © DR

En créant la plateforme Cesoiryamatch, Gaultier, Lucie et Quentin, trois amis d'enfance originaires de Sélestat, ont eu envie de profiter du Mondial, qu'ils voient comme un événement fédérateur, pour que les gens se rencontrent. Et les matchs deviennent vecteurs de lien social.

Par Karine Gélébart

Gaultier Fraering, Lucie Kopp et Quentin Graff se connaissent depuis les années lycée, qu'ils ont traversées ensemble à Sélestat, au lycée Koeberlé. Ils ont aujourd'hui 25 ans, se sont éparpillés du côté de Paris et Amsterdam, travaillent dans le digital pour les uns, les arts pour la troisième. Mais se retrouvent toujours volontiers autour d'un verre en Alsace. Et cette fois autour d'un projet.

L'idée est née dans l'esprit de Gaultier, "travailler autour du partage des passions, des loisirs, des moments", le Mondial approchait, "événement fédérateur par excellence, bien au-delà du football", alors les trois amis se lancés. Deux mois de travail acharné, sur leur temps libre, et la plateforme Cesoiryamatch est née.



Comment ça marche?

Le fonctionnement de Cesoiryamatch  est tout simple : il suffit de s'inscrire, puis de créer un événement autour d'un match, ou bien choisir de participer à un rendez-vous déjà prévu. Tout est gratuit, libre ensuite aux hôtes de fixer un prix d'entrée à leur soirée, par exemple pour acheter boissons et en-cas. 

Exemple : vous êtes à Colmar et vous voulez suivre France-Danemark ce mardi à 16h avec d'autres supporters? Vous pouvez soit proposer aux gens de venir le regarder chez vous, soit vérifier sur le site si quelqu'un a organisé un regroupement chez lui, à proximité de chez vous.

 

C'est quoi, le but?

Simplement partager un bon moment. Sans prétention. "Moi, par exemple, je n'aime pas spécialement le foot, explique Gaultier, l'un des trois concepteurs. Mais tous les quatre ans, j'apprécie de vivre cet événement de la coupe du monde, et surtout le partager." Il a donc vu là l'occasion de travailler autour d'une idée qui lui trottait dans la tête. "Il existe déjà des sites pour rencontrer des gens et partager des activités avec eux, par exemple "on va sortir". Ou bien, plus dans l'esprit soirées, "excuse my party" pour faire des grosses soirées, et "voulez-vous dîner" pour des repas plus intimes. Moi, je voulais quelque chose entre les deux, partager des passions, des moments..."

Et la Coupe du monde est arrivée. Quentin, le 2e larron, est lui fan de foot, et Lucie adore les soirées télé entre potes. Tous les trois sont surtout motivés à l'idée de créer du lien social. L'aventure est lancée. 
 
Les 3 amis de lycée ont aujourd'hui 25 ans, mais avaient envie de partager ce projet. / © DR
Les 3 amis de lycée ont aujourd'hui 25 ans, mais avaient envie de partager ce projet. / © DR
 


Et pour eux, quel intérêt?

Financièrement parlant, aucun. Car on l'a dit, tout est gratuit, pas de frais cachés, et le site n'héberge pas de publicité. "Pire, on a perdu de l'argent, sourit Gauthier. Et passé des heures et des heures dessus!" Car les trois amis ne sont pas vraiment du métier. Alors ils ont tâtonné, appris... du graphisme, du marketing, de la communication... ils sont partis de zéro et en deux mois, ont créé de toute pièce un site qui fonctionne. Une expérience très enrichissante. "On voit ça comme un laboratoire. Si un jour, on veut se lancer sur un autre projet, on aura une bonne base. Et puis, on a fait ça avec le coeur, entre potes."
 


Succès au rendez-vous?

"Pour l'instant, c'est un peu en-dessous de nos espérances", avoue Gaultier. Au total, 4 ou 5 événements créés, principalement autour des matchs de l'équipe de France. Il y a ces Anglais, aussi, installés à Lille, qui cherchaient du monde pour suivre les matchs de l'Angleterre. Mais les trois amis l'espèrent, avec un beau parcours de l'équipe de France, et l'effet des réseaux sociaux sur lesquels ils misent pour communiquer, d'ici la fin de la coupe du monde, d'autres gens se seront rencontrés, le temps d'un match, grâce à Cesoiryamatch.
  

 

Sur le même sujet

La réaction de Maître Weltzer

Les + Lus