replay

REPLAY. "On sait qu'un enfant qui n'est pas parti le 15 août ne partira pas en vacances" : le Secours populaire propose une journée spéciale pour ceux qui ne peuvent pas se permettre de partir

Le Secours populaire organise sa journée des oubliés des vacances pour permettre aux familles modestes de profiter d'un moment de détente. Au menu également du JT de France 3 Alsace, un bâtiment menace de s'écrouler rue Lavoisier à Mulhouse et une noyade est à déplorer à Lauterbourg.

Les vacances donnent des envies de baignade à la mer ou de farniente sur la plage, mais tout le monde n'a pas la chance de partir loin de chez soi l'été. Comme tous les ans, le secours populaire organise sa journée des oubliés des vacances. Une opération qui permet aux familles modestes de profiter d'un moment de détente. À Brumath dans le Bas-Rhin, les activités sportives ne manquent pas pour passer un bon moment : pédalo, accrobranche et baignade au plan d'eau sont au rendez-vous. 

Camille Vega est secrétaire général du Secours populaire du Bas-Rhin et nous explique l'importance de cette journée : "On sait qu'un enfant qui n'est pas parti le 15 août ne partira pas en vacances. C'est pour ça que cette journée est très importante pour nous. Le but est de pouvoir emmener un maximum d'enfants et de familles passer une journée de plaisir et revenir avec plein de souvenirs dans la tête, avoir plein de choses à raconter."

Noyade d'un enfant au plan d'eau de Lauterbourg

Un jeune garçon est mort sur la base nautique de Lauterbourg dans le Bas-Rhin. Les amis avec lesquels il passait la journée, le perdent de vue. L'alerte est donnée, la victime est retrouvée rapidement sous l'eau mais ni les maîtres-nageurs, ni les pompiers ne parviennent à le ranimer. Dans cette zone, la baignade est autorisée, même si non surveillée au-delà des bouées. La sécurité du site ne semble donc pas en cause. Deux à trois maîtres-nageurs se relayent à la surveillance, mais appellent à la vigilance de chacun.

Réparer soi-même ses appareils

Voici une initiative dans l'air du temps. Pourquoi ne pas réparer plutôt que de jeter ses appareils domestiques ? C'est le crédo du "Repair Tour", une opération nationale lancée par le ministère de la Transition écologique et qui débarque ce 24 août à Strasbourg. L'objectif est donc de proposer des ateliers à ceux qui le souhaitent pour apprendre à réparer ses appareils.

Un bâtiment menace de s'écrouler à Mulhouse

La rue Lavoisier a été partiellement bloquée à Mulhouse. En cause, un bâtiment abandonné menace de s'effondrer. Ce matin, selon un témoin sur place, un morceau de la bâtisse est tombé sur un véhicule en stationnement sans faire de victimes. Cet édifice avait déjà brûlé plusieurs fois, et des squatteurs l'auraient également occupé. Selon les habitants, d'autres bâtiments du secteur se sont déjà effondrés dans le passé, comme le mur de l'ancien magasin Match. 

Arrestations dans l'affaire de la mort du jeune Afghan 

Après l'interpellation de l'auteur présumé du coup de feu à Sarcelles hier soir, trois autres personnes ont été arrêtées dans la nuit du 23 au 24 août à Colmar dans le cadre de la mort d'un jeune Afghan tué par balles il y a dix jours. Parmi les personnes interpellées, l'une d'elles était dans le viseur de la police depuis un moment.

Via Ferrata dans la mine de Tellure 

Notre page été nous conduit aujourd'hui à la frontière, ou plutôt sous la frontière entre l'Alsace et la Lorraine pour une randonnée insolite. Partez à la découverte des anciennes mines d'argent au parc de Tellure, à Sainte-Marie-aux-Mines. Les premières galeries datent du XVIe siècle et des mineurs y ont extrait de l'argent jusqu'en 1907, jusqu'à épuisement des filons.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité