Gilets jaunes : boutiques fermées à Strasbourg et barrage filtrant en ce onzième jour de mobilisation

Les Halles, les Galeries Lafayette, la Fnac, les gilets jaunes ont voulu bloquer l'économie dans le centre-ville de Strasbourg avant de rejoindre les abords de l'autoroute, place de Haguenau, pour y organiser un barrage filtrant.





 

Les gilets jaunes à l'intérieur du centre commercial des Halles puis place de Haguenau
Les gilets jaunes à l'intérieur du centre commercial des Halles puis place de Haguenau © E.Gambette
C'est à 13 heures que les gilets jaunes sont entrés dans le centre commercial des Halles "pour bloquer l'économie". La police, elle, a bloqué l'accès et la direction a demandé à tous ses clients d'évacuer les lieux "par mesure de sécurité". Le centre a rouvert ses portes quinze minutes plus tard avant de le refermer une seconde fois dans l'après-midi suite à un second passage des gilets jaunes. Les  manifestants ont ensuite rejoint la gare centrale de Strasbourg, puis les Galeries Lafayette et la Fnac. Les deux enseignes ont également fermé leurs rideaux pendant quelques minutes, le temps que les gilets jaunes quittent les lieux.
 
Les gilets jaunes devant la gare centrale de Strasbourg
Les gilets jaunes devant la gare centrale de Strasbourg © E. Gambette

Après le centre-ville, les manifestants ont rejoint la place de Haguenau pour y organiser un barrage filtrant, créant de nombreux ralentissements aux abords de l'A35 et de l'A4. Le barrage a été levé vingt minutes plus tard à 15 heures.
 
Les gilets jaunes ont bloqué durant quelques minutes l'entrée de la ville de Strasbourg à hauteur de la place de Haguenau.
Les gilets jaunes ont bloqué durant quelques minutes l'entrée de la ville de Strasbourg à hauteur de la place de Haguenau. © E.Gambette
Pour cette onzième journée de manifestation, les gilets jaunes ont, une nouvelle fois, appelé à une mobilisation sans violences. Tous gardent en mémoire les graves incidents qui ont eu lieu à Strasbourg lors de la neuvième journée de mobilisation (samedi 12 janvier 2019). Les manifestants étaient encadrés par les forces de police dont les porteurs de LBD (lanceur de balles de défense) étaient munis de caméras comme l'a demandé , cette semaine, le ministère de l'intérieur.

Plus tôt dans la matinée et comme tous les samedis les gilets jaunes d'Alsace se sont réunis place de la République à 10 heures pour leur assemblée générale. Puis, les deux-cents manifestants (selon notre équipe) se sont dirigés devant le Parlement européen pour dire et redire qu'ils étaient déterminés et qu'ils ne croyaient pas au grand débat national qui est en cours : "pour nous c'est de l'enfumage" selon l'un des représentants.
 
11 heures - Les gilets jaunes devant le parlement européen
11 heures - Les gilets jaunes devant le parlement européen © E.Gambette
Les manifestants présents en ont, également, profité pour exprimer globalement leur désaccord avec le lancement d'une liste "gilets jaunes" aux élections européennes. Les manifestants avec lesquels nous avons discuté disent qu'ils ne se sentiraient pas représentés par une telle liste qui pourrait voir le jour sous l'impulsion d'Ingrid Levavasseur, l'une des figure du mouvement qui serait tête de liste. Pour l'une des porte-paroles du mouvement ce n'est pas un bulletin aux européennes qui résoudrait leurs problèmes.
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société