• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Grand Est : un groupe politique “Alsace et Territoires” créé au sein de l’assemblée régionale.

"Alsace et Territoires", un nouveau groupe politique au sein de l'assemblée régionale Grand Est / © Infographie Manu Ruch/France3Alsace
"Alsace et Territoires", un nouveau groupe politique au sein de l'assemblée régionale Grand Est / © Infographie Manu Ruch/France3Alsace

Un groupe politique spécifique "Alsace et Territoires" a été constitué au sein de l’assemblée régionale Grand Est, le 8 Janvier 2019. Justin Vogel, chef de ce groupe s'exprime: "Rien ne se passait au niveau du Conseil régional". Pour la majorité régionale, c'est un acte de défiance. 
 

Par MC et Catherine Munsch

Un groupe politique spécifique "Alsace et Territoires" a été constitué, au sein de l’assemblée régionale Grand Est, le 8 Janvier 2019, annonce un communiqué de presse. Il est composé de Martine Calderoli-Lotz (Bas-Rhin), André Reichardt (sénateur du Bas-Rhin), exclu en décembre de la majorité de la Région Grand-Est, Georges Schuler (maire de Reichstett), Catherine Vierlin (Moselle) et Justin Vogel (maire de Truchtersheim). Ce dernier devient le chef du groupe.

Le groupe se fixe trois objectifs principaux :
  • Accompagner la création de la nouvelle Collectivité Européenne d'Alsace, dont l'urgence a été reconnue dans le protocole de Matignon du 29 Octobre 2018 et qui a été cosigné par le Président ROTTNER
  • Explorer tout ce qu’offre déjà le Droit Local d’Alsace-Moselle et œuvrer à son actualisation dans les divers domaines
  • Renforcer le potentiel d’action dans le champ de la formation professionnelle, de l’apprentissage, tout comme au titre du développement économique, du tourisme et dans le secteur de la santé.
Justin Vogel, Délégué du Président aux Identités Territoriales, Vice-Président de la Commission des Finances, Maire de Truchtersheim
explique au lendemain de sa création, ce qui l’a poussé à créer ce groupe dissident :

« On va créer cette fameuse collectivité européenne d’Alsace et il ne faudrait pas que cette nouvelle collectivité reste une coquille vide. Le premier ministre a déterminé un peu cette coque administrative, à nous de la remplir. Or aujourd’hui, il ne se passe rien au niveau du Conseil régional et nous avons donc décidé avec l’ensemble du groupe de réagir pour nous faire entendre et faire en sorte qu’il y ait un maximum de transferts de compétences vers cette nouvelle collectivité. Ce qui m’a vraiment décidé à lancer ce groupe, c’est le fait que je me suis rendu compte qu’il y a une réelle attente sur le terrain au niveau de la population. J’ai déjà participé à une quinzaine de cérémonies de vœux et après chaque intervention les gens sont venus me féliciter, et surtout avaient peur de vivre une terrible désillusion dans le cadre de cette création, car ils sentaient que rien ne se passait, et je me suis dit : "il faut que nous, conseillers régionaux on réagisse", et c’est ce qui m’a vraiment décidé à m’allier avec mes quatre comparses pour lancer ce groupe »

JustinVogel, à l'initiative de la création du groupe "Alsace et territoires" s'explique sur notre antenne ce mercredi soir 09 janvier 2019
Ce nouveau groupe "Alsace et Territoires" se dit d'accord pour travailler dans le cadre de la Grande Région, accordé par Matignon, et déjà prêt à accueillir d'autres conseillers municipaux : "Je ne peux résister à la tentation de lancer un appel à tous les conseillers régionaux d'Alsace de venir nous rejoindre".

La réaction du groupe de la Majorité régionale n'a pas tardé. Il a exprimé son incompréhension en publiant ce communiqué ce mercredi 9 janvier 2019 :
 
Communiqué du groupe Majorité Régionale / © Groupe Majorité Régionale
Communiqué du groupe Majorité Régionale / © Groupe Majorité Régionale




 

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus