Cet article date de plus de 3 ans

Harcèlement sexuel : "j'ai parlé, mais c'est moi qui suis punie"

Au printemps 2017, une jeune militaire guadeloupéenne porte plainte pour harcèlement moral et sexuel contre le 54e régiment de transmissions du camp militaire d'Oberhoffen en Alsace. Quatre mois après, elle nous raconte à quoi ressemble sa vie aujourd'hui. 
Le témoignage de Morgane Blanchet, jeune militaire, harcelée sexuellement dans son régiment d'Oberhoffen. Elle a osé parler et porter plainte.
Le témoignage de Morgane Blanchet, jeune militaire, harcelée sexuellement dans son régiment d'Oberhoffen. Elle a osé parler et porter plainte. © Document remis
Depuis que l'affaire du producteur de cinéma américain Harvey Weinstein accusé de viol a éclaté, les langues se délient un peu partout dans le monde. Certaines n'ont pas attendu cette affaire pour parler. Au printemps 2017, cette jeune militaire guadeloupéenne porte plainte pour harcèlement moral et sexuel contre le 54e régiment de transmissions du camp militaire d'Oberhoffen en Alsace. Quatre mois après les faits, elle raconte sa vie d'aujourd'hui. "J'ai parlé, mais c'est moi qui suis punie" , raconte Morgane Blanchet.

 

Morgane Blanchet quant elle était encore militaire au 54e régiment d'Oberhoffen.
Morgane Blanchet quant elle était encore militaire au 54e régiment d'Oberhoffen. © Document remis


 



 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société justice armée sécurité