• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Infanticides : l’affaire “Galfingue” en rappelle d’autres

En 2003, quatre bébés morts ont été retrouvés dans une forêt du village de Galfingue (68) / © PHOTOPQR/L'ALSACE
En 2003, quatre bébés morts ont été retrouvés dans une forêt du village de Galfingue (68) / © PHOTOPQR/L'ALSACE

Une ancienne affaire d’infanticide a refait surface jeudi 30 novembre, suite à la mise en examen d’une Haut-Rhinoise de 53 ans, soupçonnée d’avoir tué 5 bébés, il y a quatorze ans, juste après leur naissance. L’affaire « Galfingue », loin d’être isolée. 

Par M.C + Florence Grandon

Il aura fallu quatorze ans d’enquête pour lever les dernières zones d’ombres autour de la mort de 4 bébés découverts dans des sacs plastiques en 2003 dans une forêt de Galfingue (Haut-Rhin). Jeudi 30 novembre, une femme de 53 ans confondue par des analyses ADN a été mise en examen puis incarcérée à Mulhouse, soupçonnée d’être l’auteur des infanticides.

Une histoire au retentissement médiatique, qui en rappelle d’autres.




L’affaire Courjault est certainement l’une de celles qui ont le plus fortement marqué l’opinion publique. En juillet 2006, Jean-Louis Courjault, ingénieur expatrié en Corée du Sud, découvre les corps de deux nouveaux-nés dans le congélateur de la résidence familiale. Sa femme, Véronique, avoue les avoir tués à la naissance en 2002 et 2003. Elle avoue aussi le meurtre d'un troisième nourrisson quelques années plus tôt. Elle sera condamnée en 2009 à 8 ans d'emprisonnement, avant d’être libérée un an plus tard.

L’affaire provoque une onde de choc et met en lumière le phénomène du déni de grossesse. "On est incontestablement dans un domaine de mal-être avec la maternité, et on le traite comme un assassinat", dira Jean-Louis Courjault dans un livre publié en 2010.



D'autres cas emblématiques


En juillet 2010, huit cadavres de nouveaux-nés sont trouvés dans un pavillon et un jardin du village de Villers-au-Tertre (Nord). Dominique Cottrez, aide-soignante de 45 ans, reconnaît avoir tué les bébés. Elle sera condamnée en 2015 à 9 ans d'emprisonnement par les assises du Nord. Le 17 octobre 2007, les corps de six nouveaux-nés sont découverts dans une cave de Valognes (Manche). La mère, Céline Lesage, 34 ans, avoue les avoir tués entre 2000 et 2007. Elle est condamnée en mars 2010 à 15 ans de réclusion. Le 18 mars 2003, quatre corps de bébés sont trouvés à Tinténiac (Ille-et-Vilaine). La mère est également condamnée en novembre 2005 à 15 ans de réclusion.

Plus récemment, le 19 mars 2015, les corps de cinq bébés sont découverts à Louchats (Gironde), au domicile d'une femme de 35 ans, par son compagnon. La mère attend son jugement aux assises en 2018. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus