Insolite : l'ambassadeur de Suisse fait sa tournée diplomatique à vélo

Publié le
Écrit par Sylvie Malal .

L'ambassadeur de Suisse en France est de passage en Alsace ces jours-ci. Roberto Balzaretti tombe la cravate. Il a décidé de parcourir la France à vélo pour rencontrer les habitants au plus près du territoire. Une stratégie habile pour entretenir le réseau diplomatique, tout en impulsant une image positive.

C'est un tour d'Alsace à vélo que l'ambassadeur de Suisse en France, Roberto Balzaretti a entamé. Du 3 au 7 octobre, il sillonne les routes de la région à la rencontre de chefs d'entreprises, d'élus, de représentants du monde culturel et éducatif. Et pour ce faire, monsieur l'ambassadeur a endossé son maillot de cycliste " Le moyen parfait serait de le faire à pied, dit-il, mais ça prendrait plus de temps. Le vélo est un bon compromis"

L'Alsace, frontalière de la Suisse, n'est cependant pas la seule région qu'il visitera. Son tour de France en douze étapes a démarré en mars dernier en Rhône Alpes, et se poursuivra jusqu'en 2023. Le Grand Est revêt une importante particulière : la grande région concentre plus de 20 % du commerce entre la France et la Suisse.

6 milliards d'euros d'échanges commerciaux

Entre l'Alsace et la Suisse, il y a bien sur l'aspect transfrontalier : Le Haut-Rhin à lui tout seul compte environ 40.000 frontaliers, qui travaillent dans le canton voisin de Bâle. Mais ça n'est pas tout. Dans la balance, il y a aussi le poids de l'économie. Selon les chiffres de l'ambassadeur lui-même, six milliards d'euros d'échanges commerciaux. 

Les liens entre l'Alsace et la Suisse ne datent pas d'hier. Roberto Balzaretti semble d'ailleurs vouloir gommer les frontières, au profit d'un espace géographique et culturel partagé. "Il y a une frontière politique avec la France, mais il faut que cette frontière soit un lieu de partage, un lieu perméable, et pas un lieu de séparation" a-t-il déclaré

Tout son périple alsacien est une démonstration de ces relations entre les deux pays. Et notamment à Saint-Louis, où cela fait bien longtemps qu'une partie des habitants bénéficie d'une chaufferie biomasse co-financée par le français R-GDS et le suisse Primeo Energie. Une deuxième chaufferie est par ailleurs en projet, selon la maire de Saint-Louis Pascale Schmidiger.

La diplomatie de la proximité

Avec son vélo, l'ambassadeur de Suisse veut surtout valoriser la proximité. Sortir de l'ambiance feutrée des salons pour rencontrer les citoyens : " L'habit fait le métier parfois, et parfois il faut changer d'habit pour montrer qu'on peut faire un métier différent. Et aujourd'hui, le métier c'est d'aller vers les gens. Voir ce qu'il se passe sur le territoire" 

Une opération séduction, axée sur le développement durable, déplacement doux. Image presque parfaite, à condition de ne pas s'attarder sur le making off du film : un véhicule 4X4 pour transporter le vélo électrique de l'ambassadeur, entre deux étapes. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité