• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

“Messins, fils de p...” - Avant le derby contre le Racing, des tags peu glorieux aux abords du stade de Metz

Une demi-douzaine de tags comme celui-ci ont été découverts ce matin aux abords du stade Saint-Symphorien de Metz. / © Joris Coss.
Une demi-douzaine de tags comme celui-ci ont été découverts ce matin aux abords du stade Saint-Symphorien de Metz. / © Joris Coss.

Une poignée d'individus en mal d'inspiration se sont distingués par leur mauvais goût dans la nuit de samedi à dimanche. Via des tags réalisés tout près du stade Saint-Symphorien de Metz, ils s'en sont pris à l'adversaire du Racing ce dimanche, dans le derby de l'Est.

Par LS

"Messin, fils de p...", "Messins consanguins", "Metz Sida", voilà une sélection de mots doux tagués par des supporters un peu trop zélés du Racing, ou du moins, des haters du FC Metz. Quelques messages subliminaux envoyés en pâture au premier adversaire de Strasbourg en L1 cette saison.

La sombre découverte a eu lieu ce matin, aux abords du stade Saint-Symphorien, l'antre du club lorrain. La nouvelle relayée par un site d'actualité sportive locale, Let's go Metz.
 
Les tags ont été réalisés dans la nuit de samedi à dimanche. / © Joris Coss.
Les tags ont été réalisés dans la nuit de samedi à dimanche. / © Joris Coss.
Les auteurs des faits ne sont pas connus ce dimanche soir. / © Joris Coss.
Les auteurs des faits ne sont pas connus ce dimanche soir. / © Joris Coss.

Aucune finesse, aucun fair-play et aucun sens artistique: on était en droit d'espérer que la reprise du championnat, qui plus est avec un derby, accouche davantage d'une excitation positive que de grotesques caricatures.

Reste que, cela n'a pas plu aux supporters messins, et on les comprend:
 

Pour l'heure, les auteurs des tags n'ont pas été identifiés. Heureusement, leur état d'esprit n'est pas celui de la majorité des supporters strasbourgeois et messins, mais nul doute que cet épisode ne fera qu'attiser la rivalité entre les deux clubs et surtout les fans. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus