REPLAY. "Hansel et Gretel" : trois raisons de revoir l'opéra adapté du conte de Grimm

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne-Laure Helleu
Hansel et Gretel d'Humperdinck par l'Opéra National du Rhin.
Hansel et Gretel d'Humperdinck par l'Opéra National du Rhin. © Crédits photos : Hansel et Gretel - ONR / Klara Beck

"Hansel et Gretel" est un conte de Grimm connu de tous, mais c'est également un opéra du compositeur allemand Engelbert Humperdinck, reconnu comme un classique du genre. Revisité par l'Opéra national du Rhin, il parle aux petits et aux grands par les thèmes qu'il aborde et par sa réinterprétation moderne et réaliste. Une pièce immanquable à l'approche de Noël, à revoir en replay.

L'Opéra national du Rhin est de retour avec Hansel et Gretel du compositeur allemand Engelbert Humperdinck. Une production en trois actes adaptée du conte des frères Grimm et mise en scène par Pierre-Emmanuel Rousseau. En raison de la crise sanitaire, et pour lui donner une chance de vivre, la représentation fut captée fin 2020 dans des conditions particulières, sans public, en vue d'une diffusion ultérieure. Si l'opéra Hansel et Gretel est chanté en allemand, les sous-titres français permettent de suivre et de comprendre le conte. Petits et grands pourront s'immerger dans cette aventure féérique modernisée. Voici trois raisons de revoir cette œuvre incontournable en replay sur France 3 Grand Est.

Un grand classique de l'opéra

Le jeune Hansel et sa sœur Gretel sont deux enfants très pauvres tenaillés par la faim. Pour rehausser le quotidien, leur mère Gertrud les envoie chercher des fraises dans la forêt. Malheureusement, dans ce monde étrange et effrayant, se cache une sorcière malfaisante qui se plait à attirer les enfants et à les gaver de sucreries pour ensuite les manger.

Hansel et Gretel est un conte recueilli et posé sur papier par les frères Grimm en 1893. L'histoire a été reprise par le compositeur allemand Engelbert Humperdinck qui en a fait un opéra en trois actes en s'appuyant sur un livret écrit par sa sœur Adelheid Wette. L'œuvre qui a fait connaitre Humperdinck est emprunte de la marque de Richard Wagner, puisqu'il en était un grand admirateur et fut même son assistant. Hansel et Gretel est un conte qui berce les enfants allemands et un opéra particulièrement connu et apprécié en Allemagne d'autant qu'il fut composé à Francfort et joué pour la première fois à Weimar le 23 décembre 1893, sous la direction du grand compositeur et chef d'orchestre Richard Strauss. Comme l'évoque Le Figaro, le chef-d'oeuvre d'Humperdinck est "considéré outre-Rhin comme le père de tous les opéras pour enfants". Un grand classique donc.

Un opéra pour petits et grands

Hansel et Gretel est largement perçu comme un conte pour enfant. Il regorge en effet de magie, de féérie, de merveilleux et les mélodies restent dans les petites têtes comme des ritournelles. Comme le rappelle le programme de salle de l'Opéra national du Rhin, l'œuvre est ainsi "parsemé[e] d’authentiques comptines que tous les petits Allemands connaissent". Malgré tout, Hansel et Gretel n'en est pas moins un opéra qui plaira aux adultes. Notamment grâce à ses références et envolées wagnériennes, mais aussi par les thèmes abordés : la maltraitance (des parents envers les enfants) ou la misère par exemple. Le sujet de la pédophilie est également bien présent avec une sorcière qui semble vouloir se repaître à la fois gustativement et sexuellement des jeunes enfants. L'adaptation de Pierre-Emmanuel Rousseau fait donc à la fois ressortir les peurs des enfants mais aussi les inquiétudes des parents.

Une vision moderne et réaliste

L'Opéra national du Rhin, sous l'égide de Pierre-Emmanuel Rousseau, nous offre une réinterprétation moderne du conte. Le premier acte s'inscrit dans une vision réaliste et contemporaine du conte : Hansel et Gretel sont deux sont les enfants d'un couple de SDF qui vivent dans une misère et une précarité extrême. Le décor est gris, urbain, sale. La forêt de l'acte deux est symbolisée par de simples draps satinés auréolés d'un éclairage vert conçu par Gilles Gentner. Quant à l'acte trois, qui voit apparaître la méchante sorcière, il prend place dans un décor de cabaret et de fête foraine.

Les chorégraphies atypiques et singulières de Pierre-Emile Lemieux-Venne pourront surprendre les amateurs d'opéra pur mais elles apportent également un vent de modernité. Mention spéciale à Spencer Lang qui incarne une sorcière transformiste, séductrice, sensuelle et pourtant tellement effrayante. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.