Strasbourg : un parking du centre-ville transformé en lieu culturel

Publié le Mis à jour le

S'emparer de l'espace public autrement: c'est ce que souhaite mettre en avant la ville de Strasbourg à travers son projet "Oasis". Il concerne la place du Temple Neuf. Un parking va se transformer en lieu culturel pendant trois mois.

Oasis, un projet qui a de l'envergue et qui porte bien son nom. Surtout quand on sait qu'il concerne la place du Temple Neuf à Strasbourg. Asphyxiée par les voitures, elle est en train de changer d'air. 

En juin dernier, la ville de Strasbourg s'est engagée dans l'expérimentation de nouvelles manières d'aménager et penser l'espace public. Elle a sélectionné dix-huit projets, dotés d'une enveloppe globale de 200.000 euros. Ces projets seront réévalués avec les habitants et les commerçants. Ils pourraient préfigurer la ville de demain.

Parmi ces expérimentations: le projet OASIS. Pendant trois mois, sur la place du Temple neuf, habituellement affectée à un usage de parking, le projet invitera à la flânerie et à la redécouverte architecturale grâce à l'installation d'une structure en bois imaginée par deux architectes plasticiens locaux et un programme culturel riche et varié. 

Tous les acteurs de la place ont été consultés

"Il existe sur cette place de nombreux trésors que l'on voit à peine, explique Syamak Agha Babaei, premier adjoint à la mairie de Strasbourg. Un magnifique temple protestant, des bâtiments datant du 18e et du 19e siècle. Jusqu'à présent, cette place était entièrement dévolue à la voiture. C'est quand même dommage. Nous avons souhaité apporter plus de végétal. Un banc en bois s'articule désormais autour des arbres. On peut à nouveau regarder le ciel et ne plus être happé par le parking."

Résultat: 35 places de parking ont disparu. Mais pour les besoins des commerçants, une partie d'entre elles sont réapparues juste à côté, en zone bleue, avec une durée de stationnement de quarante minutes maximum: six places rue du Temple Neuf, six sur la place du Marché Neuf. Mais cela n'empêche pas certains commerçants d'être inquiets. 

"Nous nous sommes rendus compte que l'essentiel des besoins usagers du stationnement se concentrait sur une pratique "Click and Collect", affirme Joël Steffen, adjoint en charge du commerce et du tourisme. De plus, les touristes, les habitants ont besoin de végétal. On verra, à long terme, ce que cela donnera. Et évidemment nous en discuterons avec les commerçants."

Un lieu culturel pour l'été

L'inauguration est prévue aux alentours du 1er juin. L'installation durera jusqu'au 30 août. Et après ? " Une évaluation qualitative sera lancée, précise le premier adjoint à la mairie de Strasbourg. Nous verrons en fonction des avis exprimés. L'éphémère peut devenir durable... ou pas."

Une chose est sûre, pendant trois mois, la place va en étonner plus d'un. Le programme est déjà bouclé. Des expositions en plein air, notamment sur le climat, une pièce de théâtre présentée par le TNS (Théâtre National de Strasbourg), des performances artistiques, des spectacles de danse. Autant de propositions culturelles qui risquent d'étonner dans un tel lieu.

"Nous avons porté ce projet parce que nous pensons que finalement, cette place méritait mieux que ça, se réjouit Pierre Laurent, architecte au sein de la SARL "Les Nouveaux Voisins". Une lumière, des arbres que l'on redécouvre, un lieu de flânerie. Je me suis totalement investi dans ce projet éphémère. La suite ne m'appartient pas, mais je suis très fier de ce que nous avons réalisé. "