Cet article date de plus de 5 ans

Année record pour l'EuroAirport

7,1 millions de voyageurs, l'année 2015 a été une année record pour l'Euroairport. Une croissance de plus de 8% par rapport à l'année 2014.
L'EuroAirport
L'EuroAirport © France 3 Alsace
Avec 7,1 millions de passagers fin 2015, l’EuroAirport a enregistré une progression de 8 % par rapport à l’année précédente (6,5 millions). Cette hausse est nettement supérieure à la moyenne européenne (5 %, source : ACI Europe).
En comparaison, avec l’évolution du nombre de passagers, le nombre de mouvements aériens liés au trafic commercial (décollages et atterrissages des avions de ligne et vols charter) a connu une progression limitée à 2 %. En 2015, environ 94 000 mouvements aériens ont été enregistrés, contre
environ 89 000 en 2014. Cela correspond à une augmentation de 5 %.


Nouvelles destinations

Ce nouveau résultat record en termes de trafic passagers est notamment dû à l’augmentation des fréquences sur certaines destinations, à la progression du nombre de passagers transportés par mouvement aérien et à l’utilisation accrue d’avions de plus grande capacité.
En outre, quatre nouvelles destinations se sont rajoutées au réseau : Nis, Ohrid et Varsovie avec Wizz Air ainsi que Bristol avec EasyJet.

Progression aussi du fret

Par rapport à l’année 2014, les activités de fret ont progressé de 3 % avec un volume total d’environ 101 000 tonnes. En revanche, le fret camionné a enregistré un recul. Grâce aux six vols de fret hebdomadaires, les activités tout cargo ont enregistré une hausse de 86 %. Le fret express a progressé de 4 % par rapport à l’année précédente.

Faits marquants

Suite aux tragiques attentats terroristes du 13 novembre à Paris, l’EuroAirport a immédiatement pris des mesures de sûreté et de sécurité supplémentaires, consistant notamment à renforcer le personnel de sûreté et à procéder à des adaptations de l’infrastructure. La collaboration efficace avec les autorités, les compagnies aériennes et les autres partenaires a permis de mettre en oeuvre ces mesures avec un minimum de répercussions sur le confort des passagers et les temps d’attente aux contrôles de sûreté.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie transports transports aériens