• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

ArcelorMittal investit 96 millions d’euros sur ses sites de Florange et Dunkerque

Le site ArcelorMittal / © France 3 Lorraine
Le site ArcelorMittal / © France 3 Lorraine

Le 28 juillet 2017, ArcelorMittal va investir 96 millions d’euros sur ses sites de Florange (Moselle) et Dunkerque (Nord). 

Par Didier Vincenot


ArcelorMittal investit 96 millions d’euros sur ses sites de Florange et Dunkerque

Le 28 juillet 2017, ArcelorMittal va investir 96 millions d’euros sur ses sites de Florange (Moselle) et Dunkerque (Nord). Ces investissements vont permettre d’améliorer significativement le service aux clients et la qualité délivrée, et de répondre aux attentes des clients en termes de nouvelles solutions acier.


Une nouvelle ligne d’aciers pour l’automobile à Florange

A Florange, 67 millions d’euros vont être consacrés à une nouvelle ligne de production d’aciers pour l’automobile. Ce projet entre dans la stratégie du groupe qui vise à consolider son centre d’excellence pour la production d’aciers pour l’automobile en Lorraine (Florange et Mouzon en France, avec Dudelange au Luxembourg).

Cet investissement se traduira par la construction d’une nouvelle ligne de production d’Usibor® à Florange, d’une capacité de 600 000 tonnes, opérationnelle dès la mi-2019, et qui à terme emploiera 75 personnes dont 20 postes nouvellement créés. Cette ligne produira des aciers à très haute résistance (advanced high strength steels, AHSS) pour l’industrie automobile et remplacera la ligne d’électro-zingage actuelle.

Cette nouvelle ligne, intégrée avec une ligne couplée de décapage et de laminage, sera capable de produire des aciers tels qu’Usibor® 2000 et Ductibor® 1000, ainsi que le nouveau revêtement Usibor® Ultraprotect. Elle consolide la réputation que Florange s’est construite dans la production d’Usibor®.

Cette ligne renforce la position d’ArcelorMittal sur le marché des aciers à très haute résistance pour l’industrie automobile, qui ont fait l’objet d’efforts de recherche et développement importants concrétisés aujourd’hui par la mise au point de l’Usibor® 2000, que le groupe s’apprête à produire à l’échelle industrielle. Elle permettra de suivre la demande en forte croissance du marché de l’Usibor®.


En parallèle, la demande en produits électro-zingués se réduit progressivement, le marché se tournant de plus en plus vers ces aciers à très haute résistance. En conséquence, la ligne d’électro-zingage à Florange est en sous-charge par rapport à sa capacité de 300 000 tonnes par an. C’est pourquoi ArcelorMittal a décidé d’anticiper et de la transformer en ligne Usibor®. Les volumes résiduels de produits électro-zingués seront répartis sur les trois autres lignes d’électro-zingage des usines ArcelorMittal d’Europe du Nord (Marchin et Genk en Belgique, Dudelange au Luxembourg).

« Cet investissement nous permettra de mieux servir nos clients grâce à une plus grande capacité de production d’aciers à très haute résistance, et grâce à la flexibilité que cette capacité supplémentaire nous offrira, » a déclaré Wim Van Gerven, CEO de la Business Division Nord d’ArcelorMittal Europe – Produits Plats. « Nous développons de nouveaux produits aciers à très haute résistance et nous voulons être capables de les produire très rapidement à échelle commerciale. Cet investissement nous le permettra.

C’est un nouveau et très beau chapitre dans l’histoire d’ArcelorMittal en Lorraine, et Florange est le bon endroit pour écrire ce chapitre grâce à sa localisation stratégique, la technologie dans laquelle nous avons déjà investi sur place et l’infrastructure existante. »


Plus de flexibilité pour les produits à haute valeur ajoutée à Dunkerque

A Dunkerque, ArcelorMittal va investir 29 millions d’euros dans l’aciérie du site, pour apporter des améliorations techniques qui offriront une plus grande flexibilité pour les produits à haute valeur ajoutée.

Le dégazage sous vide sera modifié pour ajouter une désulfuration sur acier, et un meilleur système de rétention des laitiers sera installé sur les convertisseurs. Ces projets seront opérationnels au quatrième trimestre 2018.

Ces investissements permettront d’accroître la capacité de l’aciérie à produire des nuances à très bas niveau de soufre, de phosphore et d’azote, ce qui correspond à la demande des clients automobiles en particulier. Ainsi, l’Usibor® 2000, attendu par les clients, pourra être industrialisé à Dunkerque en 2019.

« Ces investissements sont en pleine cohérence avec la stratégie d’ArcelorMittal Atlantique et Lorraine. C’est une étape importante de notre plan afin d’atteindre durablement la performance attendue : efficience, qualité et service au client » souligne Eric Niedziela, Directeur général d’ArcelorMittal Atlantique et Lorraine.


Usibor® et Ductibor®, répondre aux défis de l’industrie automobile

Les aciers à très haute résistance comme Usibor® et Ductibor® servent essentiellement l’industrie automobile. Ils sont utilisés pour les pièces de structure des véhicules et permettent d’améliorer la sécurité (comportement en cas de collision) tout en contribuant à l’allègement des véhicules, réduisant d’autant la consommation de carburant et les émissions. La grande majorité des constructeurs automobiles dans le monde sont des clients d’Usibor® et de Ductibor®.

Florange en pointe pour les aciers automobiles depuis 2013

En 2013, ArcelorMittal avait annoncé le lancement à Florange de la première ligne au monde capable de produire de l’Usibor® en grande largeur pour l’industrie automobile. Des investissements de plus de 7 millions d’euros avait permis de faire du laminoir à froid du site la première ligne au monde à produire de l’Usibor® Alusi dans des largeurs allant jusqu’à 1 850 mm. Usibor® est aujourd’hui produit dans trois usines ArcelorMittal : Florange (Moselle) et Mouzon (Ardennes) en France et Dudelange au Luxembourg tout proche.

(Communiqué du Groupe ArcelorMittal)

À propos d'ArcelorMittal

ArcelorMittal est le numéro un mondial de l’exploitation sidérurgique et minière, avec 199 000 salariés, une présence dans 60 pays et une empreinte industrielle dans 19 pays.

Guidés par la volonté de produire un acier sûr et durable, nous sommes le principal fournisseur d’acier de qualité des grands marchés sidérurgiques mondiaux, y compris l'automobile, la construction, l'électroménager et l'emballage, soutenus par un département de recherche et développement d’envergure mondiale et d’excellents réseaux de distribution.

En 2016, ArcelorMittal a enregistré un chiffre d’affaires de 56,8 milliards de dollars pour une production d’acier brut de 90,8 millions de tonnes, avec une production propre de minerai de fer de 55,2 millions de tonnes.

En France, ArcelorMittal compte 16 440 salariés dont près de 800 chercheurs, répartis sur ses 40 sites de production, ses centres de distribution et de services et ses quatre sites de R&D. ArcelorMittal a produit 9,4 millions de tonnes d’acier liquide en 2016 en France. La France représente 30 % de la production d’aciers plats d’ArcelorMittal en Europe.

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus