Ardennes. Après 30 ans d'attente, l'A304 ouvre son premier tronçon

Le premier tronçon de l'A304 a été inauguré jeudi 21 décembre / © Hicham Rami / France 3 Champagne-Ardenne
Le premier tronçon de l'A304 a été inauguré jeudi 21 décembre / © Hicham Rami / France 3 Champagne-Ardenne

Dans les Ardennes, l'A 304 avance. Après 30 ans d'attente, les automobilistes commencent à voir le bout du tunnel : le premier tronçon français de l'autoroute a été ouvert ce jeudi.

Par FM

Huit kilomètres. C'est la taille du tronçon qui vient d'être inauguré entre Rocroi et Trembloi-Les-Rocroi, avant son prolongement jusqu'à Charleroi en Belgique d'ici 2019.

Le nouveau tronçon devait ouvrir à 9 heures. Il y a encore eu un peu de retard. Mais deux heures plus tard, les premières voitures ont enfin pu emprunter une partie de l'autoroute A304. Certains se sont précipités, caméscope en main, pour immortaliser ce moment.

A Rocroi, difficile de trouver un automobiliste mécontent. Que ce soit pour des raisons de sécurité ou pour des raisons de rapidité, l'attente a été longue mais l'autoroute est enfin là, en partie.

Une satisfaction pour automobilistes et élus


Pas d'inauguration officielle pour ce tronçon de 8 kilomètres, livré avec un an de retard. Malgré l'attente, c'est aussi une satisfaction pour le maire de Rocroi :
On aura une autoroute qui partira d'Amsterdam en passant par Reims pour aller à Paris. C'est un véritable plus pour notre territoire.

L'ensemble des 31 kilomètres, entre La Francheville et la Belgique, ne sera ouvert à la circulation qu'en juin 2018. En attendant, il y a encore quelques travaux liés à des mouvements de sol. Après cela, l'axe Charleville-Mézières - Rocroi sera délesté de pas mal de poids-lourds. Encore un peu de patience…

►Retrouvez notre reportage

Ardennes. Après 30 ans d'attente, l'A304 ouvre son premier tronçon
Dans les Ardennes, l'A 304 avance. Après 30 ans d'attente, les automobilistes commencent à voir le bout du tunnel : le premier tronçon français de l'autoroute a été ouvert ce jeudi. - France 3 Champagne-Ardenne - Sébastien Valente, Hicham Rami, Rippert-GIBEROT Catherine

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Epinal : un centre d'usinage dernier cri à l'ENSTIB

Les + Lus