• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Calendrier sportif, tourisme, environnement… on vous explique pourquoi la patinoire de Charleville rouvre en août

Les saisons précédentes, la patinoire de Charleville rouvrait ses portes à la mi-septembre / © Mathilde Kaczkowski / France 3 Champagne-Ardenne
Les saisons précédentes, la patinoire de Charleville rouvrait ses portes à la mi-septembre / © Mathilde Kaczkowski / France 3 Champagne-Ardenne

Les arguments de la mairie de Charleville-Mézières et du club Sports de glace de la commune ne manquent pas en faveur de la réouverture de la patinoire. Décryptage.

Par Florence Morel

Un îlot de fraîcheur après un mois de juillet caniculaire. La patinoire de Charleville-Mézières rouvre ses portes ce mercredi 7 août, avec, au programme, de nombreuses activités. Mais au fait, pourquoi la patinoire rouvre-t-elle un mois plus tôt que les années précédentes ?

Parce que le calendrier des compétitions a été avancé

Cela fait plusieurs années que le club Sports de glace de la ville demandait à ce que la patinoire carolo ouvre plus tôt. Pour cette saison 2019-2020, avancer l'ouverture de la patinoire est devenu indispensable puisque les compétitions ont elles aussi été avancées d'un mois.

Nos licenciés auraient dû partir dans les Alpes ou à Metz pour se préparer, ce qui leur aurait coûté trop cher.
Guillemette Ancelet, entraîneure du club.

En contrepartie, le club doit assurer une série d'animations au mois d'août, tous les mercredis, jeudis et vendredis. "Nous sommes contents. Certains Carolos ne savent toujours pas qu'il y a une patinoire à Charleville, cela nous fera connaître. Nous aimerions d'ailleurs en organiser plus régulièrement tout au long de l'année", abonde l'entraîneure.
 

Pour développer le tourisme dans le secteur

Du côté de la mairie de Charleville, le principal argument est touristique. "Nous aimerions développer l'attractivité du secteur. Puisque le lac de Warenne se trouve à proximité, on s'est dit que ce serait l'occasion de faire connaître la patinoire et de proposer une activité supplémentaire", abonde Christelle Maréchal, en charge de la communication de la mairie.

 
 

Pour tester la consommation énergétique

Et la consommation énergétique dans tout ça ? Après des records de chaleur au mois de juillet, la question de la consommation énergétique d'une patinoire en plein été se pose forcément. Selon le club, garder une patinoire gelée à l'année n'est pas plus énergivore que de la dégeler en juin pour la regeler  la mi-septembre. "Nous avons fait venir un expert de la Fédération de patinage artistique qui a réalisé une étude approfondie, se défend Guillemette Ancelet. Il faut savoir qu'une patinoire consomme moins qu'une piscine ou que les éclairages d'un stade de foot."

"On a décidé de tenter l'expérience, 
souligne Christelle Maréchal. On teste ce mois d'août, on relèvera la consommation énergétique, et si le résultat est concluant, on gardera la patinoire ouverte à l'année."

A lire aussi

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus