Charleville-Mézières : l'Institut international de la marionnette en difficultés financières

Chaque année, le festival mondial des théâtres de marionnettes anime les rues de Charleville-Mézières. / © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Chaque année, le festival mondial des théâtres de marionnettes anime les rues de Charleville-Mézières. / © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

L'Institut international de la marionnette de Charleville-Mézières affiche un déficit budgétaire de 190.000 euros cette année. Un déficit d'envergure, qui pourrait mettre directement en péril l'avenir de la structure et de ses employés.

Par M. F. avec Sébastien Valente

L'Institut de la marionnette est l'un des symboles de la culture à Charleville-Mézières. Cet institut représente à lui seul l'art de la marionnette, et pourtant son avenir est en jeu.

Le budget de la structure est en déficit de 190.000 euros cette année. Des difficultés financières qui pourraient même se répercuter sur le festival mondial des théâtres de marionnettes. Alertés de la situation, des politiques ardennais se sont regroupés et ont demandé à être reçus au ministère de la Culture.

"Il nous fallait de toute urgence rencontrer nos interlocuteurs culturels au niveau national avec les différents acteurs de la culture dans le département de manière à trouver des solutions pour ce budget qui est en grandes difficultés en 2019, mais chaque année aussi", indique Bérengère Poletti, députée LR de la 1ère circonscription des Ardennes.

Donc il y a deux sujets : des décisions d'urgence à prendre pour l'Institut de la marionnette et le festival, et surtout inscrire des politiques durables qui permettent à cet institut de nourrir des projets dans la sérénité.
- Bérangère Poletti, députée des Ardennes

Un déficit important qui trouverait son origine dans le budget de fonctionnement de l'école de la marionnette, l'Esnam. Ce nouveau bâtiment, inauguré fin 2017, a coûté 11 millions d'euros et est aussi très coûteux à entretenir. D'où le besoin d'inscrire durablement de nouveaux crédits en faveur de la marionnette.
 

200.000 euros par an pour équilibrer le budget

"C'est fondamental pour notre territoire, affirme le maire LR de Charleville-Mézières, Boris Ravignon. La culture est une activité extrêmement importante et la marionnette en particulier. C'est un des motifs qui fait que Charleville-Mézières est connue à travers le monde entier [...] Donc c'était important de venir aujourd'hui expliquer au cabinet du ministre de la culture que les acteurs de ce festival, qui sont de toutes petites structures, ont besoin d'un soutien. Un soutien que les collectivités leur apportent, mais aussi un soutien très fort de l'État et d'une reconnaissance de la part de l'État."

Les élus ardennais réclament 200.000 euros par an, sous la forme d'une subvention, pour équilibrer le budget de l'institut. Une somme nécessaire pour continuer de nourrir des projets, sauver la formation de marionnettistes et contribuer davantage encore à faire de Charleville-Mézières la capitale mondiale des arts de la marionnette.
 
Charleville-Mézières : l'Institut international de la marionnette en difficultés financières
L'Institut international de la marionnette de Charleville-Mézières affiche un déficit budgétaire de 190.000 euros cette année. Un déficit d'envergure, qui pourrait mettre directement en péril l'avenir de la structure et de ses employés. - France 3 Champagne-Ardenne - Sébastien Valente, Antoine Laroche, Jean-Yves Loes, Nordine Tahar, Catherine Bot

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus