Conseil départemental des Ardennes : la dernière session de Benoît Huré

Publié le Mis à jour le
Écrit par IG avec Nicole Fachet

Confronté à la loi sur le non cumul des mandats, Benoît Huré a démissionné de la présidence du Département pour se consacrer à son mandat de sénateur. Il reste cependant conseiller départemental.

Le sénateur Benoît Huré a abandonné officiellement ce lundi 25 septembre la présidence du conseil départemental des Ardennes, un poste qu'il occupait depuis 2004.

La loi sur le non cumul des mandats l'a obligé à choisir, ce qu'il déplore : "Le fait de ne plus pouvoir cumuler un mandat d'exécutif local avec un mandat national peut très vite entraîner des parlementaires hors sol".

Un loi contestée

Les deux autres parlementaires du conseil départemental, Pierre Cordier et Bérangère Poletti, sont eux aussi obligés de démissionner des vice-présidences.

Le deux députés se montrent peu convaincus par le bien-fondé de la loi. "Je crois aujourd'hui que pour voter la loi il faut avoir un contact permanent de la population", affirme Pierre Cordier.

"Quand on est élu local, on voit des sujets en proximité, ajoute Bérangère Poletti. Quand on défend ces sujets-là au niveau national, on est très concret et on arrive beaucoup plus facilement à faire passer des messages."

Tous trois restent conseillers départementaux de leur canton.

Noël Bourgeois en intérim

Ces démissions surviennent dans un contexte déjà difficile pour les départements, fragilisés par la baisse des dotations de l'Etat. La nouvelle équipe devra faire des choix.

Jusqu'à l'élection, prévue en octobre, Noël Bourgeois, le 1er vice-président et poulain de Benoit Huré, assure l'intérim.


Voir notre reportage :

durée de la vidéo: 01 min 43
Conseil départemental des Ardennes : la dernière session de Benoît Huré ©France 3 Champagne-Ardenne