La longue route de l’Etoile de Charleville

Le club de basket carolomacérien fait le yoyo entre 2 divisions depuis 2005 : Pro B, Nationale 1, Pro B, Nationale 1. L'Etoile a du mal à s'inscrire dans la durée. Mais à en croire ses dirigeants, la dernière rétrogradation serait un mal pour un bien.

Luc Torres (Président de l'Etoile), indique que  la descente en NM1 n'est pas une catastrophe et que le club en avait besoin (administrativement) pour se ressourcer. Désormais, la situation se stabilise après des problèmes importants ces dernières années pour clôturer le budget.

Ces derniers temps, le club prend un deuxième souffle et essaie de se re-stabiliser, se restructurer, de changer un peu les choses. Pour ça, la N1 c'est un peu plus tranquille la ProB.

Luc Torres – Président de l’Etoile


Après Français Charneux, c’est désormais, c’est Cédric Heitz qui entraine le groupe. Coach assistant de Jean-Luc Monschau pendant 7 saisons à Nancy, cet Alsacien prend enfin les rênes d'une équipe.

Il y a une volonté d'avoir une certaine attitude, un respect de certaines choses de base, mais après j'essaie de faire en sorte que les joueurs aient une grande liberté dans les systèmes.

Cédric Heitz




Voir notre reportage

Victorieux samedi à Blois en championat 78-74, Charleville-Mézières est 5ème de Nationale 1 avec un bilan positif de 7 victoires pour 4 défaites.

L'Etoile a renforcé son secteur intérieur avec Romain Dardaine et surtout Justin Sedlak, le meilleur marqueur actuel de Nationale 1, avec une moyenne supérieure de 20 points par match.

Auteur d'une belle partie en Coupe de France face à Nancy (Pro A), l'Etoile sait malgré tout que la route vers les play-offs reste encore longue.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité