Un piéton fauché par une voiture : l'homme de 47 ans est décédé, l'auteur des faits en prison

Ce vendredi 14 septembre à 21 h 30, l'alerte était donnée pour un accident de la route entre Charleville-Mézières et Aiglemont. Sur place, les pompiers et l'équipe des urgentistes du SAMU n'ont pu réanimé un homme de 47 ans qui circulait à pied sur cette portion de route.

Les gendarmes étaient sur les lieux de l'accident au lendemain du drame à la recherche d'autres indices.
Les gendarmes étaient sur les lieux de l'accident au lendemain du drame à la recherche d'autres indices. © D. Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne
Ce dimanche 16 septembre, en début d'après-midi, le chauffeur de la voiture, qui a fauché cet homme de 47 ans vendredi 14 septembre en soirée, a été mis en examen pour homicide involontaire avec deux circonstances aggravantes : délit de fuite et conduite sous l'emprise de stupéfiant. 
Il a été placé en détention provisoire à la prison de Charleville-Mézières.
Il risque jusqu'à 10 ans d'emprisonnement.

Rappel des faits.
Vendredi 14 septembre au soir, le conducteur de la voiture était activement recherché. En fuite après avoir percuté un homme de 47 ans qui circulait à pied entre Charleville-Mézières et Aiglemont sur la départementale 58, il a été interpellé ce samedi 15 septembre. 

L'accident a eu lieu vers 21 h 30. Le piéton, employé municipal de la commune de Charleville-Mézières, était en tenue de travail et portait un gilet fluo. Il était donc visible lorsqu'il a été violemment percuté par un automobiliste qui a pris la fuite. Il n'a malheureusement pas pu être réanimé et est décédé sur les lieux de l'accident.

Selon le procureur de la République Laurent Dequégny, un témoin a vu l'accident et s'est évidemment arrêté pour donner l'alerte. C'est ainsi qu'il a reconnu le véhicule et le conducteur, ayant provoqué le drame, lorsque ce dernier est revenu sur les lieux 15 minutes plus tard. L'auteur présumé des faits est ainsi venu se renseigner auprès des services de police et de gendarmerie sur place.
La personne témoin a ainsi relevé les plaques d'immatriculation du véhicule et a permis l'interpellation de l'individu.

Les premières constatations ont montré que l'homme interpellé, âgé d'une trentaine d'années, était positif à l'alcool et au cannabis. Il est connu des services de police pour des antécédents de délits graves commis en 2010 dans la région.
Actuellement en garde à vue, une instruction judiciaire sera ouverte dès ce dimanche 16 septembre. Le Procureur de la République, Laurent Dequégny veut "donner à cette affaire, qualifiée d'homicide involontaire, aggravée par le délit de fuite et la présence de cannabis et d'alcool (...) les suites les plus rigoureuses et les mesures de sûreté les plus fortes pour cet acte".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers sécurité routière société accident