• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Sedan. Rencontre avec Jacqueline Gibaru, qui garde la frite depuis 50 ans

Jacqueline Gibaru travaille dans sa friterie depuis 50 ans. La friterie Jacqueline est devenue une institution à Sedan / © Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne
Jacqueline Gibaru travaille dans sa friterie depuis 50 ans. La friterie Jacqueline est devenue une institution à Sedan / © Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne

Jacqueline Gibaru et sa fille Coralie tiennent la célèbre friterie "Chez  Jacqueline" rue Crussy à Sedan. En 50 ans de présence, le camion de frites est devenu une institution.

Par FM avec Daniel Samulczyk

"Des frites, des frites, des frites !" Comme les membres de la famille Tuch dans le film éponyme de Jean-Paul Roove, les Sedanais se bousculent pour goûter aux frites de Jacqueline Gibaru et de sa fille Coralie. Dans le centre-ville de Sedan, des odeurs de fritures émanent de la rue Crussy depuis 1969, l’année de l’installation de la première cabane à frites -il y en aura 6 en tout jusqu’à ce jour, par les parents de Jacqueline Gibaru.
 
Rue Crussy, à Sedan, la Friterie Jacqueline est devenue une institution / © Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne
Rue Crussy, à Sedan, la Friterie Jacqueline est devenue une institution / © Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne

L'Ardennaise de 62 ans a commencé à travailler dans la petite restauration en 1971. 50 ans plus tard, elle a transformé la friterie en un monument sedanais : les frites de Jacqueline sont inimitables.

Les journées commencent à quelques mètres de la friterie, dans un lieu secret, où l’on épluche et coupe des kilos de pommes de terre fraîches. Chaque année, se sont près de 70 tonnes de ces tubercules qui serviront à faire les frites de Jacqueline. 
 

Coralie, sa fille de 38 ans, est également à la manœuvre dans la cabane à frites, ainsi qu'une troisième personne en renfort.

Le secret : une double cuisson à l'huile végétale

Le secret des bonnes frites croustillantes de Jacqueline, c’est un premier bain dans un des 4 bacs de 12,5 litres d’huile végétale, avant la cuisson suprême à la commande pour le client.

Chaque jour, Jacqueline fabrique environ 120 sandwichs avec les 60 baguettes de pain nécessaires car la spécialité la plus demandée reste toujours "l’Américain-frites". D'ailleurs, elle en réserve grâcieusement pour quelques SDF.
 
Chaque jour, Jacqueline vend 120 sandwich "Américain frites" / © Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne
Chaque jour, Jacqueline vend 120 sandwich "Américain frites" / © Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne

Jacqueline vient de fêter ses 50 ans de travail dans sa cabane et étonne toujours pour sa mémoire incroyable. Elle se souvient de chaque commande, même lorsque ses clients reviennent après 15 ans d’absence. Elle est capable de se rappeler le choix de leur sauce et leurs préférences.
 

La friterie Jacqueline, une institution à Sedan


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus