• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Un Ardennais soupçonné d'avoir frappé à mort un vieillard à Royan

La maison où le corps du nonagénaire a été retrouvée. / © Google Street View
La maison où le corps du nonagénaire a été retrouvée. / © Google Street View

Le jeune homme de 32 ans avait déjà été condamné pour vol avec violence. Il devait être mis en examen ce week-end pour homicide volontaire et incendie ayant entraîné la mort. La victime était un retraité de 91 ans.

Par Florent Boutet

Un homme a avoué jeudi en garde à vue avoir frappé un habitant de Royan (Charente-Maritime) âgé de 91 ans pour le voler, et avoir mis le feu à l'appartement où la victime avait été retrouvée morte, a-t-on appris auprès du parquet de La Rochelle.

Le corps du nonagénaire avait été retrouvé le 19 janvier 2014 vers 19H30 dans son appartement en feu. Voir ici le reportage de nos confrères de France 3 Poitou-Charentes.

Il reconnu les faits sans qu'on le questionne beaucoup


L'enquête a rapidement montré que la victime avait reçu des coups "à la tête et au visage", que son domicile avait été "fouillé" et "deux de ses cartes bancaires volées et utilisées".

Originaire des Ardennes, le suspect, âgé de 32 ans, a "reconnu les faits sans qu'on le questionne beaucoup", a ajouté le parquet qui précise que ses aveux "concordent avec les constations de l'enquête".

Selon le parquet, deux éléments ont causé la mort de la victime : les "coups" et "l'asphyxie provoquée par l'inhalation de fumées toxiques" émanant de "deux matelas incendiés" qui se sont consumés "pendant deux heures".

 Le matelas et des objets brûlés déposés par les pompiers devant l'appartement du nonagénaire tué dimanche 19 janvier / © Patrick Mesner - France 3 Poitou-Charentes
Le matelas et des objets brûlés déposés par les pompiers devant l'appartement du nonagénaire tué dimanche 19 janvier / © Patrick Mesner - France 3 Poitou-Charentes


Le suspect était arrivé il y a quelques mois à Royan. Déjà condamné pour des vols avec violence, il devait être mis en examen ce week-end pour "homicide volontaire, incendie volontaire ayant entraîné la mort, modification d'une scène de crime et vol et usage de moyens de paiement".

(avec AFP)

A lire aussi

Sur le même sujet

Le mot de la fin pour Théau

Les + Lus