Cet article date de plus de 6 ans

Avantages et inconvénients du premier compte sans banque

Depuis son implantation en France en février dernier, 20 000 comptes "Nickel' ont été ouverts. Un dispositif que louent ses adeptes pour son côté pratique mais qui au final peut coûter plus cher que prévu. 

© Yves-Olivier Ebé - France 3 Champagne-Ardenne
Imaginé pour les exclus ou les personnes déçues par les banques et le système financier, le compte "Nickel' a séduit 20 000 clients depuis son arrivée en France en février dernier. Pour en ouvrir un et disposer d'une carte de retrait, la procédure est simplifiée l'extrême : moyennant une cotisation annuelle de 20 euros, les clients peuvent réaliser toutes les démarches directement chez un buraliste.

Mais attention, avec un euro débité à chaque retrait dans un distributeur automatique, au final la note peut s'avérer salée...

Regardez le reportage de la rédaction à La Chapelle-Saint-Luc, il est signé Laurent Meney et Yves-Olivier Ebé :

durée de la vidéo: 01 min 36
Le compte Nickel séduit dans l'Aube

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie