Aube. Retour à la normale difficile pour les riverains de la Seine

Bar-sur-Seine, le 8 janvier 2018 / © Brice Bachon / France 3 Champagne-Ardenne
Bar-sur-Seine, le 8 janvier 2018 / © Brice Bachon / France 3 Champagne-Ardenne

A Bar-sur-Seine dans l'Aube le retour à la normale s'annonce difficile pour les riverains de la Seine. Reste les questions : 2013, 2018. Un supermarché et des maisons sont régulièrement touchés par les crues.

Par FM

Riverain de la Seine et encadrée par deux ruisseaux, le chemin du Croc Ferrand a été bien inondé en début de semaine. Parmi les six maisons touchées dans cette impasse, celle de Mme Blaise une personne âgée qui fait aujourd'hui avec sa fille le tour des dégâts. L'eau est montée à 60 cm dans son entresol. 

Relever le chemin, pour éviter les crues ?


Ici, les habitants l'appellent "la digue", c'est une berge située entre la Seine et un ruisseau.

Pour la municipalité, il est impossible de relever ce chemin qui  appartient à la société productrice de l'électricité dans le moulin tout proche. Une solution serait d'enrocher davantage les berges, une compétence de la communauté de communes et du syndicat départemental des eaux. Mais cela ne suffirait pas.

On peut en revanche éviter de revoir une inondation comme celle qui a frappé l'Intermarché dimanche dernier. Le parking avait disparu sous les eaux et le magasin était devenu inexploitable pendant 6 à 8 semaines comme en 1999 et en 2013.

Après la décrue, derrière ces rideaux, les 45 employés ne sont pas encore en chômage technique car ils déblayent les marchandises et les matériels abîmés.  Le gérant ne souhaite pas s'exprimer, mais il étudie la rehausse d'un mètre de son terrain, avec l'aide de la ville.

La crue de 2013 avait entraîné un préjudice d'un million d'euros pour le magasin. Une somme similaire à celle de 2018.

► Retrouvez notre reportage 

Aube. Les riverains de la Seine toujours les pieds dans l'eau

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Histoires 14-18 : Georges Boysen, le "brésilien"

Les + Lus