Conseil municipal extraordinaire autour de Cauval à Bar-sur-Aube vendredi soir

Publié le Mis à jour le

Un conseil municipal extraordinaire doit se tenir ce vendredi 5 avril à 20h30 à Bar-sur-Aube autour de la question du rachat par la municipalité des machines d'Atmosphere Interiors.

Alors que la liquidation judiciaire de l'entreprise doit être prononcée le 8 avril, la mairie de Bar-sur-Aube où est implantée le fabricant de canapés Atmospheres Interiors, propriété du groupe Cauval, a fait savoir son intention de tout faire pour sauver les 191 emplois du site (voir notre article ci-dessous).
Vendredi 5 avril au soir, un conseil municipal extraordinaire va être consacré à ce dossier. Le maire de la commune, René Gaudot, va demander à l’opposition si elle est d’accord pour que la ville se positionne en faveur d’un rachat des machines de l’usine mais également des actifs incorporels (brevets, dessins, moules)  de Sévérac dans l’Aveyron, une autre filiale du groupe Cauval.

C’est le patron du groupe Cauval - Gilles Silberman - candidat à la reprise du site dont la candidature avait été écartée par le parquet de Meazux (voir notre article du 26 mars) qui avait suggéré cette idée à la Mairie après que sa proporistion ait été rejetée.

Du jamais vu

Si cette opération était menée à bien, ce serait une première : jamais à ce jour une commune n’a acheté les machines d'une entreprise.
Le maire compte proposer 50 000 euros et louer aussitôt les machines à Gilles Silbermann, investissement qui permettrait de sauver une centaine de salariés.