Cet article date de plus de 8 ans

"Le monde des félins" - Les aquarelles de Maryse Louis exposées au Centre des arcades à Troyes.

Une trentaine d'aquarelles dédiées aux félins. L'artiste, éprouve une véritable passion pour ces animaux qu'elle a découvert au gré d'une visite dans un parc animalier dédié aux félins. Une révélation. Depuis, elle peint. Leurs regards, leurs attitudes. Tigres, lions, lynx, panthères, chats... 
Dans sa première vie, Maryse Louis a été éducatrice spécialisée. Un métier difficile qu'elle a pourtant beaucoup aimé et qui ne l'a pas empêchée de se livrer à son loisirs favori: le dessin. Car depuis toujours, du plus loin qu'elle s'en souvienne en tout cas, Maryse Louis a aimé crayonner, recréer sur papier le monde qui s'offrait à ses yeux.  

Née dans une famille où chacun avait un don certain pour le dessin, elle a dès son plus jeune âge, encouragée par ses parents, produit des oeuvres picturales étonnamment bien réussies.
Elle raconte, amusée, cette anecdote: "en classe de quatrième, le professeur d'arts plastiques avait demandé aux élèves de dessiner un éventail. J'ai fait un éventail orné d'un paon."  
Ce dessin comme beaucoup d'oeuvres d'enfance et d'adolescence, elle l'a toujours et le montre volontiers. C'est grâce à sa mère "qui gardait tout" qu'elle a pu les retrouver. "Le professeur n'a jamais voulu croire que j'étais l'auteur de ce dessin!" dit-elle en souriant. " Et pourtant! il a finit par l'admettre quand au fil de l'année, il a pu se rendre compte du talent permanent de cette élève particulièrement douée". 

A son départ en retraite, les collègues de Maryse lui ont offert un stage de dessin à l'aquarelle. Puis un jour, en allant avec un ami peintre visiter le parc des félins au nord de Provins, elle a eu le déclic. L'envie de s'y mettre, de peindre ces merveilleux animaux, à l'aquarelle. C'est là aussi, dans ce parc, qu'elle a fait une rencontre décisive: celle d'un talentueux photographe, Jack Hurault.  Il lui a permis d'utiliser ses photographies comme modèles. Des clichés somptueux. 

Il photographie, elle magnifie. Des photographies sublimes, au résultat final de la représentation des sujet photographiés sous forme d'aquarelles, il y a du temps et du talent. Beaucoup de préparation, une exigence de perfection qui fait atterrir bon nombre de dessins commencés mais mal engagés, directement dans une poubelle. Maryse Louis est en osmose avec les sujets qu'elle choisit. Et cela transparaît dans ses tableaux. 

Depuis le 13 février, elle expose une trentaine de ses oeuvres dans le grand hall d'accueil du Centre des Arcades à Troyes. Une lionne et son lionceau, un tigre magnifique, des chats rubigineux, une panthère du Sri Lanka... et des chats aux yeux bleus qui vous suivent des yeux et vous ensorcellent.
A voir jusqu'au 22 Mars. 

 


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
expositions