Troyes : le meurtrier de Candice, tuée en pleine rue à cause d'un refus de cigarette, condamné à 30 ans de prison

Une marche blanche en mémoire de Candice, 18 ans, tuée en pleine rue à Troyes (10 juin 2017). / © France Televisions
Une marche blanche en mémoire de Candice, 18 ans, tuée en pleine rue à Troyes (10 juin 2017). / © France Televisions

Le procès du meurtrier de Candice s'est achevé ce vendredi 11 octobre devant la cour d'assises de l'Aube à Troyes. Cette jeune femme de 18 ans a été tuée en mai 2017 à Troyes, pour avoir refusé de donner une cigarette. 

Par L.L avec T.L.R

Mise à jour, ce vendredi 11 octobre : Le meurtrier de la jeune femme a été condamné à 30 ans de réclusion assorti d'une peine de sûreté de 15 ans. Le père de la jeune femme a réagi : "Je ne ferai jamais le deuil de ma fille, pour moi il recommencera. Peu importe la peine. C'est un prédateur sexuel depuis ses quatre ans. J'avais envie de me venger, mais désormais justice est faite. Mais cet homme a été condamné six fois depuis qu'il est mineur, il est allé crescendo". 
 


La mort de Candice avait suscité une vive émotion, à Troyes. Elle n'avait que 18 ans. Elle sortait de discothèque avec une amie, ce dimanche 20 mai 2017, au petit matin. Sur le parking du boulevard Danton, son agresseur présumé lui demande une cigarette. Elle refuse. Selon les sources de l'époque, l'homme la roue de coups notamment au visage, prévient les secours et l'abandonne sous un porche. Candice décède à l'hôpital des suites de ses blessures. 

Grâce à la vidéo-surveillance, la police met peu de temps pour retrouver le meurtier présumé. Cédric Mauclaire est placé en détention provisoire. Le procureur déclarera à la presse que le jeune homme de 21 ans reconnait les coups portés mais sans intention de tuer. Cédric Mauclaire était connu des services de police mais sans jamais avoir été incarcéré. 

La famille a besoin de ce procès pour pouvoir avancer, pour pouvoir entamer un deuil qui est compliqué. Les parents de Candice attendent des débats sereins.
-Cécile Gaffuri, avocate des parents de Candice

 
Le 10 juin 2017,  plus de 300 personnes participent à une marche blanche à Troyes aux côtés des membres de la famille de Candice. Sur leur banderole, ils dénoncent une mort brutale et injuste, celle d'une élève très appréciée au lycée Jeanne Mance. Deux ans et demi plus tard, les proches de Candice ne souhaitent pas s'exprimer. Selon leur avocate, Cécile Gaffuri, la douleur reste à vif. "La famille a besoin de ce procès pour pouvoir avancer, pour pouvoir entamer un deuil qui est compliqué. Les parents de Candice attendent des débats sereins, c'est important pour eux."
 


Cédric Mauclaire va comparaitre pour meurtre et agression sexuelle. D'après son avocate, il serait anéanti. Il aura trois jours pour répondre de ses actes. Il encourt 30 ans de réclusion criminelle. Ouverture du procès ce mercredi 9 octobre 2019 aux Assises de l'Aube. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Quentin Bigot

Les + Lus