Baden-Baden : rétrospective Polke au Musée Frieder Burda

Direction Baden-Baden pour une exposition consacrée à Sigmar Polke. Un artiste contemporain, inspiré par le pop art américain et dont l'utilisation de la matière étonne et détonne.

Par France 3 Alsace

C'est dans les annees 1990 que Sigmar Polke a commencé à être connu, après un premier gros succès à la biennale de Venise de 1986.
Né en Silésie, actuelle Pologne,en 1941 il s'installe vite en Allemagne à Dusseldorf.
Le musée Frieder Burda lui rend hommage, à travers une exposition toute en lignes et en mélange des genres.

Tous supports


De la peinture sur tous les supports, Sigmar Polke était un magicien des formes et des techniques.
Tissus et trames sont superposés, collage pour amener à une réflexion critique sur les univers dans lesquels nous vivons.

Il y a Hollywood, tableau où le tissu intègre le dessin à travers des perroquets qui servent de repère.
Et puis cet autre fait d'acrylique et de bronze sur un tissu imprimé  en 1971. Intitulé Dollar, c'est en fait une critique de la fin de la convertibilité en or du Dollar , decidé la même année par le président Nixon.

Il revisite aussi avec ironie L'Annonciation en 1992,  après des voyages en Afghanistan et en Asie du Sud-Est.
Son travail devient détonnant  à travers des photographies de pépites d'or, qu'il a lui même fait couler dans des interstices d'asphalte à San Fransisco, capitale de la ruée vers l'or.

Uranium


La lumière de l'or n'est rien à côté de celle dégagée par un autre minerai :  l'uranium.
Son travail photographique sur des pépites d'uranium donne à voir des lumières et couleurs ,une réflexion sans fin.

Les arabesques et lignes de Polke soulignent et reconcilient , mais elles peuvent aussi supprimer et modifier, avec en toile de fond de multiples possibles, façon de ne pas oublier la critique de l'ordre établi.
Jamais.

Rives Rhin : exposition Polke

           

Sur le même sujet

Les + Lus