Cet article date de plus de 4 ans

Aiguillages gelés et pannes de moteur, comment les cheminots s’adaptent au froid ?

La vague de froid qui touche la France fragilise aussi le matériel et les infrastructures ferroviaires. Face aux risques, la SNCF a développé un plan grand froid.
© France 3 Alsace
La SNCF aussi est en vigilance accrue quand les températures dégringolent.

Les cheminots doivent être particulièrement attentifs pour les trains qui passent la nuit dehors, comme à la gare de Saverne, dans le Bas-Rhin. Chaque matin, des maraudes sont organisées pour vérifier l’état des machines.

Une check-list complète pour veiller au bon fonctionnement des TER.
durée de la vidéo: 01 min 39
Aiguillages gelés et pannes de moteur, comment les cheminots s'adapent-ils au froid ? ©France 3 Alsace

Même si les températures relevées récemment ne suscitent pas particulièrement d’inquiétude pour les équipes, des dysfonctionnements peuvent rapidement survenir et entraîner des pannes.

Les équipes de maintenance doivent donc redoubler d’attention, notamment allumer les moteurs des trains bien avant le départ.

Je le mets en route toutes les 4h en temps normal et dans les grands froids toutes les 2h, pour chauffer les compartiments voyageurs et éviter une panne électrique…


Après la mécanique, vient l’isolation. Les portes et les joints examinés et dégivrés si besoin. Il faut aussi vérifier l’état du réseau et passer en revue les systèmes d’aiguillage, qu’il faut réchauffer à l’aide de brûleurs.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports froid météo