EN IMAGES. Canonisation de Charles de Foucauld : au coeur de la délégation strasbourgeoise partie à Rome pour la célébration

Publié le Mis à jour le
Écrit par Judith Jung

Le Père Éric Wollbrett, curé de l'église Saint-Pierre-le-Jeune de Strasbourg, est parti avec près de 40 paroissiens pour assister à la canonisation de Charles de Foucauld à Rome. Un moment solennel de joie et de fierté pour tous.

Charles de Foucauld a été proclamé saint par le pape François, comme neuf autres bienheureux, lors de la messe célébrée sur la place Saint-Pierre à Rome, ce dimanche 15 mai. 

Baptisé le 4 novembre 1858 à la paroisse Saint-Pierre-le-Jeune de Strasbourg, Charles de Foucauld ne restera que quelques années en Alsace, mais son histoire a marqué les paroissiens. Ils se devaient de faire le déplacement jusqu'à Rome.

Ainsi le Père Eric Wollbrett, curé de l'église Saint-Pierre-le-Jeune est parti avec une délégation de près de 40 paroissiens pour assister à la canonisation.

"Saint Charles de Foucauld peut être un bel exemple d’espérance pour tous les 'recommençants' adultes dans l’Eglise catholique" estime Eric Wollbrett. Rappelons que le jeune Charles de Foucauld s'était un temps éloigné de l'église et n'avait plus foi en Dieu. "Les soubresauts de l’existence, les échecs, les vices qui ne rendent pas heureux, la réflexion et la maturité adultes sont autant d’éléments qui permettent aujourd’hui à de nombreux adultes de désirer une vie nouvelle, faite de liberté, de joie et de maîtrise de soi". 

La délégation alsacienne a assisté à la célébration qui a duré près de deux heures. Non loin d'eux, Monseigneur Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, très fier d'être là et de participer à la "promotion d'un saint alsacien". Pour lui la vie de saint Charles de Foucauld pourrait servir d'exemple. "C'est grâce aux musulmans que Charles de Foucauld a retrouvé la foi. Dans notre société ce message peut être fort" a-t-il déclaré après la célébration. 

D'autres paroissiens strasbourgeois ont fait le choix de rester en Alsace et d'assister à la messe de célébration en l'église Sain-Pierre-le-Jeune. Une grande joie et une grande fête pour tous et "rien n'est perdu" pour l'une des paroissiennes présente ce dimanche matin "c'était un gros fêtard, ce n'était pas le plus sage et finalement aujourd'hui il est saint donc on a tous notre change au ciel". Ne jamais perdre espoir, est aussi un message que le saint laissera derrière lui. 

Désormais saint Charles de Foucauld sera invoqué tous les 1er décembre dans toutes les églises catholiques de France.