Cet article date de plus de 3 ans

Haguenau : mobilisation des salariés d'Itron contre la fermeture du site, prévue en 2018

Les salariés de l'entreprise Itron à Haguenau protestent contre la fermeture du site annoncée pour 2018. Cette décision émane de la maison-mère aux Etats-Unis dans le cadre d'une restructuration industrielle.

Les salariés d'Itron protestent contre la décision de la maison-mère de fermer le site d'Haguenau en 2018.
Les salariés d'Itron protestent contre la décision de la maison-mère de fermer le site d'Haguenau en 2018. © France 3 Alsace
Nouvelle journée de mobilisation pour les salariés d’Itron pour protester contre la fermeture programmée du site de Haguenau.

La multinationale va fermer son site dans le Bas-Rhin l’année prochaine, une décision douloureuse pour les 68 salariés qui y travaillent actuellement.

Une fermeture d’autant plus incompréhensible pour les employés, que le site est rentable.
durée de la vidéo: 01 min 24
Haguenau : les salariés d'Itron se mobilisent contre la fermeture du site ©France 3 Alsace

L'entreprise, spécialisée dans la fabrication de compteurs d'eau à grande capacité, va regrouper ses activités sur ses autres sites, notamment à Mâcon (Saône-et-Loire) mais aussi à Godollo en Hongrie.

Sur les 68 postes actuels, une quinzaine devraient être supprimés. Les 53 conservés seront délocalisés vers les autres sites mais les salariés craignent de perdre une partie importante de leur salaire. Le salaire minimum à Godollo est en effet de 353 euros (le smic brut en France était fixé au 1er janvier 2017 à 1 480,27 euros).

Le plan de restructuration prévu par la direction d’Itron prévoit la suppression de 800 postes à travers le monde. Depuis cette annonce, la valeur des actions de l’entreprise est passée de 33 à 65 dollars.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie